Mise en évidence chez les bovins d'un effet maternel sur la production d'embryons in vitro : étude des mitochondries ovocytaires et des réserves en ATP

par Manoel Augusto Monteiro Tamassia

Thèse de doctorat en Sciences animales. Reproduction bovine, biologie de la reproduction

Sous la direction de François Gallouin.

  • Titre traduit

    Maternal influence in bovine oocyte and in-vitro embryo production : study of oocytes' mitochondria and atp stores


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse, a été tout d'abord, d'essayer de mettre en évidence l'influence de la femelle donneuse sur la qualité de l'ovocyte chez la vache. Afin d'isoler le rôle de l'ovocyte dans le taux de développement embryonnaire, l'influence du tractus génital femelle a été supprimée par collecte des ovocytes dans les follicules (par Ovum Pick-Up ; OPU) puis par maturation, fécondation et culture in vitro. Ce protocole expérimental a été appliqué à deux situations physiologiques permettant d'explorer l'influence maternelle sous plusieurs approches. Tout d'abord, nous avons utilisé des génisses issues de clonage embryonnaire. Dans un second temps, ce protocole expérimental a été appliqué à 10 vaches d'origines familiales différentes (non apparentées). Ce sperme ne pouvait donc pas être considéré comme le facteur limitant du taux de développement. Nous avons ainsi démontré scientifiquement l'existence d'un effet maternel, c'est-à-dire d'une influence des facteurs maternels ovocytaires, sur le développement embryonnaire (in vitro). Ce travail a permis d'isoler des vaches donneuses d'ovocytes de " bonne " et " mauvaise " qualité. Nos recherches ont ensuite porté sur le(s) mécanisme(s) pouvant être responsable(s) de ces différences d'aptitude au développement in vitro entre femelles. Cette recherche a été plus particulièrement axée sur le métabolisme énergétique : réserves d'ATP, quantité de mitochondries (d'ADN mitochondrial) et séquence de l'ADN mitochondrial. Seules les mutations de l'ADN mitochondrial ont réellement permis de différencier les deux phénotypes de qualité ovocytaire. Ces travaux de thèse ont donné lieu à la rédaction de 3 articles (2 publiés, 1 soumis)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 366 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.