Fonctionnement et fonctions des représentations du surnaturel dans l'imaginaire des contes wolofs

par N'Diabou Séga Touré

Thèse de doctorat en Langues, littératures et sociétés

Sous la direction de Jean Derive.

Soutenue en 2003

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    L'étude des représentations du surnaturel portant sur un corpus limité de contes révèle leur richesse et leur diversité. Certaines, comme le génie, sont répandues dans l'Ouest africain. D'autres, telles la mère-brousse et la bête tueuse, sont plus spécifiques de la culture wolof. Au-delà de leur identification, le traitement des représentations dans l'imaginaire des contes pose deux types de questions. La première est celle de leur fonctionnement à l'intérieur d'un univers très organisé dont le chaos apparent n'est que la façade. La seconde a trait aux fonctions de ces représentations. Le mot "fonction" renvoie ici à deux significations : celle de rôle dans les récits et celle de finalité. Ce dernier sens se situe à un niveau plus profond de l'analyse, où l'on tente de comprendre les mécanismes qui interviennent dans cet univers du surnaturel dans les contes. Dans cet imaginaire, le thème de l'initiation tient une place importante dans une conception wolof de la personne, toute entière construite autour de la notion fondamentale de changement. L'univers du surnaturel des contes est un élément essentiel dans l'élaboration d'un modèle social pour la formation de la personne wolof, qui se présente comme un être articulé avec les concepts de double, d'altérité et de gémellité. Ce modèle, caractérisé dans le conte, et placé à l'intérieur d'un processus de création de la personne, est le moule dans lequel le futur initié trouvera les repères qui en feront un individu conforme à l'idéal wolof de l'homme.

  • Titre traduit

    Functionning and functions of supernatural representations in Wolof fairy tales


  • Résumé

    The study of supernatural characters in a given set of Wolof fairy tales enable us to appreciate the richness and diversity of such supernatural representations like the Wild Beast Mother, the jinn and the ogress that appear in West African fairy tales. But some supernatural characters, example the Mother Bush and the Head that kills, are specific to the wolof background. However, beyond the identification, the proper use of such supernatural representations raises some questions related to two main problems. First their functioning inside a well-organized universe in which their apparent chaos is but faked. The second problem deals with their functions in the tales. By "function", we mean not only their roles in the fairy tales but also their "finality". This notion of finality requires a deeper analysis in order to lead to hypothesis bringing a particular conception of the supernatural universe in fairy tales. In fact, in such problematic wholly built on the fundamental notion of change, the theme of initiation place an essential role. The supernatural universe in fairy tales is a primordial factor in the elaboration of a Wolof model for the creation of a mental person that presents itself like a social being realized into the concepts of twinage and alter. This item or model is the mould in which the future initiated will find the guide lines allowing him to be in conformity with the Wolof ideal notion of the Human Being.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (783 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 743-767

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.105
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.106
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.107
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.105
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.106
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.107
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.