Loups-garous, goules et vampires : poétique de l'espace et des éléments chez trois croque-mitaines de la littérature fantastique du dix-neuvième siècle

par Stéphane Fantini

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jacques Finné.

Soutenue en 2003

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Résumé

    Dans les histoires de loups-garous, de goules et de vampires du dix-neuvième siècle, la poétique de l'espace et des quatre éléments (eau, air, terre et feu) est rarement anodine. La première s'inscrit dans l'héritage de pensée du roman gothique, de la théorie des climats, du tourisme, établit un lien symbolique entre mobilité, métamorphose et immortalité et témoigne de discours initiatiques spécifiques à chaque figure. La seconde déclenche une réflexion symbolique sur la mort (heureuse ou redoutable), la pureté, l'impureté, la pesanteur et l'archéologie. Fondamentalement, elle réactive l'imaginaire du basilic et du dragon. La poétique de l'espace et des éléments permet ainsi de contourner le discours frontal sur certaines questions existentielles délicates (Temps, Mort, altérité, sexualité). Plus ou moins délibérément, l'espace dramaturgique fantastique ruse : il approfondit la réflexion existentielle sur la place de l'homme dans le monde.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 743f.
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 665-731

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2003/49
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.