Représentations de Charles-Edouard Stuart dans les récits postérieurs à la bataille de Culloden de 1746 à 1785

par Thomas Gifford

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Pierre Morère.

Soutenue en 2003

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Résumé

    Reposant sur une grande diversité de sources primaires, cette thèse a pour objectif de mettre en évidence la manière dont fut élaborée après Culloden l'image stéréotypée du Jeune Prétendant (1720-1788), à une époque où le mouvement jacobite cesse de représenter une menace pour laisser place à un jacobitisme plus sentimental. Fruits des polémiques qui suivirent la défaite, les narrations des aventures de Charles-Edouard Stuart eurent un rôle à jouer dans les querelles dynastiques qui agitaient la Grande-Bretagne depuis 1688 et furent notamment l'occasion de glorifier, sur le mode du récit historique romancé, un roi légitime. Au fil du temps, se dégageant des polémiques historiques et idéologiques, les textes se sont chargés de significations nouvelles. Influencé par la vague primitiviste, le mythe du Jeune Prétendant est devenu celui d'un lieu, les Highlands, que l'on a tenté de préserver mais aussi d'intégrer dans un espace de plus en plus centralisé : la Grande-Bretagne.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(609 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 487-520

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2003/39
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.