Wordsworth ou la déambulation : marche et démarche poétique

par Florence Gaillet de Chezelles

Thèse de doctorat en Littérature anglaise. Etudes anglophones

Sous la direction de Denis Bonnecase.

Soutenue en 2003

à Grenoble 3 .


  • Résumé

    La marche est un point nodal où s'entrecroisent les thèmes favoris et les problèmes fondamentaux du poète romantique William Wordsworth (1770-1850) : elle permet une approche transversale de sa vie et de son oeuvre, car elle ouvre un champ d'étude situé à la croisée de la littérature, de la philosophie et de l'histoire des formes et des idées. Période de grandes mutations socio-culturelles, le tournant du dix-neuvième siècle marque l'émergence de la marche comme loisir. Grand marcheur lui-même,Wordsworth offre dans son oeuvre poétique, un tableau complet des marcheurs de l'époque. Les vers où il évoque ses déambulations londoniennes présentent en outre une perception nouvelle de la ville via la marche. A l'image de l'écriture, la marche était pour lui un puissant instrument d'ancrage et de découverte. Véritable hygiène de vie, elle l'aidait à définir son être et à assurer sa stabilité psychologique car elle lui permettait, comme la composition poétique, de lutter contre ses tendances mélancoliques. En décuplant ses sensations, elle évitait que sa perception ne soit émoussée par le quotidien, favorisant ainsi une ouverture émerveillée au monde dans laquelle il puisait son inspiration poétique. Ses promenades dans la nature étaient par ailleurs souvent des chemins intérieurs parce qu'elles permettaient la découverte de paysages sur lesquels il pouvait se projeter, tout en facilitant la méditation ou les rencontres inopinées. La marche jouait enfin un rôle essentiel dans sa création car il composait généralement ses poèmes en marchant. L'écriture s'apparentait même chez lui à une marche intériorisée, comme le suggère le rythme ambulatoire de ses vers. Prenant le relais de ses promenades dans la nature, ses déambulations poétiques participaient de la même quête fondamentale - celle de la continuité - puisqu'elles étaient guidées par sa volonté de retrouver son être passé pour l'enchâsser dans l'écrin de ses vers.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par ELLUG, Université Stendhal à Grenoble

Wordsworth et la marche : parcours poétique et esthétique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(456 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 410-435

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2003/30
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par ELLUG, Université Stendhal à Grenoble

Informations

  • Sous le titre : Wordsworth et la marche : parcours poétique et esthétique
  • Dans la collection : Esthétique et représentation
  • Détails : 1 vol. (423 p.)
  • ISBN : 978-2-84310-092-5
  • Annexes : Bibliogr. p. [391]-400. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.