Analyse conversationnelle contrastive franco-japonaise : autonomie vs interdépendance ou quand l'usage de la langue révèle deux visions de soi-même et d'autrui

par Yasuko Takeuchi

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Violaine de Nuchèze.

Soutenue en 2003

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans une perspective d'anthropologie linguistique, cette thèse entreprend une analyse conversationnelle ethnométhodologique et contrastive en triple corpus : quatre séries d'interactions (conversations quotidiennes en face-à-face avec les étudiants) filmées, chacune comportant une interaction endolingue française, une endolingue japonaise et une exolingue franco-japonaise réalisée en français, seront analysées. Après une synthèse théorique du domaine, nous traiterons de façon comparative les points suivants : modes de transition de locuteurs, organisation des informations dans les terrains, marqueurs énonciatifs en japonais et en français, schémas préférentiels dans différentes activités, etc. Nous serons amenée à nous interroger sur les questions suivantes : En quoi consistent les différences et les points communs des "façons de parler" des locuteurs respectifs? Qu'est-ce qui se passe lorsque les locuteurs provenant de deux langue-ccultures distinctes entrent en contact?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (555 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 391-401

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2003/13
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.