Réalisme critique et utopie romanesque : l'oeuvre de Zola postérieure aux Rougon-Macquart

par Akiko Miyagawa

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Lise Queffélec.

Soutenue en 2003

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objet de notre étude est de dégager la spécificité du réalisme et de l'utopie dans les romans postérieurs aux Rougon-Macquart de Zola. Dans ces derniers, on voit changer la modalité du modèle traditionnel de l'utopie, le voyage imaginaire. En effet, sa pensée utopique s'intéresse plus à l'évolution du temps imaginaire qu'à la recherche d'un pays merveilleux caché dans un coin du monde. Ce changement est principalement dû à son attachement à la pensée positiviste, qui donnera la base à sa théorie naturaliste et qui servira à élaborer son écriture réaliste. Ainsi, loin de s'opposer, l'utopie et le réalisme sont intiment liés chez Zola. En outre, l'écriture de l'utopie n'est pas seulement enrichie par son étude sur le réalisme, elle s'est également élaborée grâce à la lecture de différents textes socialistes de son époque. Finalement, comme les socialistes auxquels il s'est intéressé, Zola vise à faire de ses romans une sorte d'évangile des temps modernes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(370 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p.348-368

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2003/5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.