Temps et texte en français

par Rachid Kouliev

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean-Pierre Cuq.

Soutenue en 2003

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Résumé

    Ce travail traite de l'emploi textuel des temps verbaux français. L'auteur se propose ici de présenter une nouvelle approche, qui rompt radicalement avec l'idée de discordance des temps, qu'elle soit formelle ou sémantique. L'hypothèse défendue est que toute forme temporelle du verbe, qu'elle soit correcte ou incorrecte, selon la règle de concordance, continue de remplir une mission en fonction du temps. L'auteur se permet d'admettre que ce que l'on comprend traditionnellement comme une non-concordance des temps, n'est qu'un cas particulier de la concordance. Dès lors un fameux " tout se tient" philosophique se transforme linguistiquement en "tout s'accorde". Cet arrangement commence à partir de la relation temporelle qui s'établit au niveau de la phrase entre deux formes du verbe. Par l'effet de Matrice, cette disposition s'applique également au niveau du texte en général où le nombre de temps verbaux tend à l'infini. La cohérence homogène des temps verbaux s'impose ainsi comme moyen clé d'organisation temporelle du texte français. L'hétérogénéité temporelle du texte s'érige par contre en procédé régisseur de la tension communicative.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 433f.
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p.417-433

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2003/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.