Le principe d'identité : de quelques difficultés logiques, épistémiques et ontologiques de l'identité au XXème siècle

par Ion Vezeanu

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Denis Vernant.


  • Résumé

    L'identité a acquis au XXe siècle un statut déterminant. Trois niveaux conceptuels sous-tendent l'analyse des apories intrinsèques et irrémissibles de l'identité : logique, épistémique et ontologique. L'idée centrale consiste à affirmer que la relation d'identité est nichée au coeur des paradoxes logiques. Les difficultés soulevées par les principes leibniziens d'identité et par la propriété de réflexivité totale sont exportées dans les questions concernant la connaissance et dans le domaine ontologique de l'identité personnelle à travers le temps ou de la question du rapport corps-esprit. Toutefois, la notion d'identité ne peut être rejetée puisqu'elle est une pièce maîtresse de nos schémas conceptuels, de nos structures de langage et de pensée, de notre manière de concevoir le monde, voire de notre ontologie. Pierre d'achoppement de notre pensée et limite de notre rationalité, l'identité demeurera une des questions pérennes en philosophie, matière constante à reflexion.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (655 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 615-649

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2003/52
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.