Exploration de deux voies de construction des catégories taxonomiques chez l'enfant selon les domaines : étude développementale

par Nelly Scheuner

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Jean-Pierre Orliaguet.


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l'étude de la spécificité des domaines dans la formation de catégories taxonomiques au travers de deux types de tâches (appariements et tris d'objets). Les deux premières études sont destinées à montrer une différence dans la mise en place, entre 3 ans et demi et six ans et demi, de catégories dans lesquelles les attributs visuels sont particulièrement impliqués (objets naturels) avec d'autres où les attributs fonctionnels ou contextuels jouent un rôle prépondérant (objets fabriqués). Les trois expériences suivantes mettent en évidence chez des enfants de 4 et 6 ans le rôle des associations spécifiques (force d'association) dans l'utilisation des catégories en appariement d'images, cet aspect n'ayant jamais été contrôlé. Enfin, la dernière étude suggère que le traitement relativement automatique d'association spécifique en appariement d'images, dépend en partie pour les catégories d'objets fabriqués de la fréquence d'occurrence des objets dans des contextes similaires.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 306 f.
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 266-294

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2003/42
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.