Etude des facteurs familiaux statiques et dynamiques dans la persistance de l'activité délinquante auto-déclarée du mineur

par Caroline Gimenez

Thèse de doctorat en Psychologie clinique

Sous la direction de Catherine Blatier.


  • Résumé

    L'objectif de notre recherche était d'identifier les facteurs familiaux susceptibles d'ancrer les conduites délinquantes du mineur dans la persistance. Nous avons intérrogé 241 adolescents, âgés de 13 à 18 ans, habitant les régions de Grenoble et de Gap. Nos résultats indiquent que : 1- Les délinquants persistants sont issus de familles plus désavantagées structurellement que les délinquants transitoires. 2- Les parents des délinquants persistants ont recours à des pratiques éducatives moins adaptées que les parents des délinquants transitoires. 3- Les délinquants persistants entretiennent une relation de moins bonne qualité avec leurs parents que les délinquants transitoires.

  • Titre traduit

    Study of the static and dynamic familial factors in persistent self-reported delinquency of minors


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (397 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 99-122

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2003/41
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.