Identification de nouvelles fonctions du facteur de transcription ZEBRA/EB1 du virus d'Epstein-Barr : induction d'interleukine-10 humaine et internalisation dans les lymphocytes B.

par Ségolène Mahot

Thèse de doctorat en Génie biologique et médical

Sous la direction de Emmanuel Drouet.

Soutenue en 2003

à Grenoble 1 .


  • Résumé

    Le virus d'Epstein Barr (EBV) est un herpesvirus humain capable d'infecter et d'immortaliser les lymphocytes B. L'EBV est ainsi associé à des processus tumoraux chez le sujet sain ou immunodéprimé. Suite à une infection primaire évoluant sur un mode aigu, l'EBV va entrer en phase de latence et persiste chez le sujet infecté. La réactivation virale est sous la dépendance de l'expression de deux facteurs de transcription viraux, ZEBRA/EB1 (produit du gène BZLF1) et R (produit du gène BRLF1). La protéine ZEBRA/EB1 est impliquée dans la régulation de gènes viraux ainsi que dans la réplication virale. L'interleukine-10 humaine (hIL-10) est une cytokine produite par un certain nombre de cellules mononucléées (lymphocytes, monocytes) et est étroitement associée au cycle de l'EBV. Les résultats exposés montrent que la protéine virale ZEBRA/EB1 est suffisante pour induire l'expression de l'hIL-10. Ce facteur de transcription viral induit l'expression du gène cellulaire par fixation directe au niveau de son promoteur. Plusieurs sites de fixation de ZEBRA/EB1 ont été mis en évidence au niveau du promoteur minimum de l'hIL-10 (-315/+27). Parmi ceux-ci, deux sites participant à l'activation transcriptionnelle par ZEBRA/EB1, ont été localisés d'une part entre les positions -30 et -24 et d'autre part entre les positions -11 et -6. Nous montrons aussi, pour la première fois, que la protéine ZEBRA/EB1 est efficacement internalisée dans les cellules lymphoi͏̈des (lignée DG 75, Raji, MOLT-4), principales cibles de l'infection. Nos résultats montrent que cette internalisation requière les fonctions d'endocytose de la cellule. Nous démontrons ainsi, qu'à l'instar de certaines protéines (virales et non virales), ZEBRA/EB1 est capable de traverser les membranes cellulaires et ainsi être considérée comme une protéine "toxoi͏̈de".

  • Titre traduit

    Identification of novel functions of the Epstein-Barr virus transcription factor ZEBRA/EB1 : human interleukin-10 induction and internalisation in B cells


  • Résumé

    The Epstein-Barr virus (EBV) is a human herpesvirus that infects and immortalises B lymphocytes. EBV is associated with malignant diseases in the asymptomatic or the immunosuppressed carrier. Following a primary infection, EBV enters a latent phase and persists in the infected individual. Viral reactivation is dependent on the expression of two viral transcription factors, ZEBRA/EB1 (BZLF1 gene product) and R (BRLF1 gene product). The ZEBRA/EB1 protein is implicated in viral genes regulation and in viral replication. Human interleukin-10 (hIL-10) is a cytokine produced by various mononuclear cells (lymphocytes, monocytes) and is tightly associated with the EBV cycle. Results presented here demonstrate that the viral protein ZEBRA/EB1 is sufficient to induce hIL-10 expression. This viral transcription factor binds directly to the cellular gene promoter. Several sites specific for the ZEBRA/EB1 protein have been identified in the hIL-10 minimal promoter (-315/+27). Among them, two sites that are responsible for the ZEBRA/EB1 activation of transcription have been located between positions -30 and -24 and between positions -11 and -6. We also demonstrate, for the first time, that the ZEBRA/EB1 protein is efficiently internalized in lymphoi͏̈d cells (DG 75, Raji and MOLT-4 cell lines), major target of the viral infection. Our results show that this internalisation require the cell endocytic functions. By this way, we demonstrate that, as some proteins (viral and nonviral), ZEBRA/EB1 is able to translocate through cellular membranes and thus can be considered as a " toxoi͏̈d " protein.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (241 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 440 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Médecine Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TB03/9015
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 3679
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.