Une machine virtuelle répartie pour la programmation de processus mobiles

par Marc Lacoste

Thèse de doctorat en Systèmes de communication

Sous la direction de Sacha Krakowiak.

Soutenue en 2003

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La construction d'infrastructures fiables de programmation répartie sur des réseaux à large échelle ("global computing") se heurte à une double difficulté: un manque de cadre de référence pour les primitives de programmation; et une divergence théorie-pratique de la programmation répartie. Cette thèse explore l'intérêt des domaines comme abstraction fondamentale pour le "global computing". Un domaine capture de manière uniforme les partitions d'un système réparti. Nous montrons que les domaines sont directement implantables en utilisant une méthodologie de construction de systèmes par raffinements successifs: modèle formel de programmation répartie > spécification formelle > implantation. Nous appliquons cette démarche à un modèle de programmation répartie à base de domaines, le M-calcul: nous définissons une machine abstraite répartie et une machine virtuelle pour ce calcul. L'évaluation montre la viabilité de l'approche proposée pour la construction d'infrastructures fiables.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : XVI-206 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 195-206

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS03/GRE1/0114
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS03/GRE1/0114/D

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.