Rayonnement des ondes d'instabilités dans les jets supersoniques

par Christophe Millet

Thèse de doctorat en Dynamique des fluides

Sous la direction de Grégoire Casalis.

Soutenue en 2003

à Toulouse, ENSAE .


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée a l’étude du rayonnement acoustique des jets supersoniques, dans le cadre de la théorie des instabilités linéaires. Le point de départ consiste à modéliser les fluctuations observées dans les jets par des ondes d'instabilités qui s’apparentent aux structures cohérentes de la turbulence. Au niveau de description locale, une relation topologique entre les racines de la relation de dispersion et ses coupures détermine le comportement asymptotique de la réponse impulsionnelle, qu’il est possible de ramener à deux configurations génériques. Ces deux configurations conduisent à admettre qu’une approche locale (ou approximation locale) n’est pas appropriée pour calculer le champ lointain, essentiellement parce que l'approximation obtenue n’est pas uniformément valable. Le problème principal vient de ce que le comportement transversal d’une onde d'instabilités peut présenter une transition exponentielle-algébrique et donc conduire le système vers un état dispersif, à l'origine des ondes de Mach. Ces transitions sont totalement compatibles avec la structure du champ proche et pourraient être à l'origine d’un mécanisme de sélection des fréquences.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 159-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace. Service documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003/365 MIL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.