L'Insegnamento tantrico del "Lama cinese" Nenghai (1886-1967) : inquadramento storico e analisi testuale del corpus di Yamântaka-Vajrabhairava

par Ester Bianchi

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Jean-Noël Robert et de Alfredo Cadonna.


  • Résumé

    Cette étude porte sur l’enseignement tantrique du ‘lama chinois’ Nenghai et se situe dans le contexte de la recherche de la diffusion du Bouddhisme tibétain en Chine pendant le 20e siècle. Elle comprend trois sections, à savoir, le cadre historique de l’époque, une présentation générale du corpus tantrique le plus emblématique de la tradition orientale de ce Maître, et la traduction à partir du chinois d’un sadhana tiré du cycle même. Mon but est d’analyser les aspects historiques, doctrinaux et philologiques de l’enseignement de Nenghai et, en particulier, ses traductions des textes appartenant au corpus de Yamantaka-Vajrabhairava. Dans la Conclusion, j’aborde l’influence de la tradition bouddhique chinoise sur l’enseignement tantrique de Neghai pour ce qui concerne le lexique, le style et les contenus de ses œuvres. Partisan convaincu de l’identité fondamentale des doctrines de toute forme de Bouddhisme en Asie, et défenseur de la nécessité d’associer l’étude de ces doctrines à la méthode des tantras, nenghai n’hésita pas à introduire dans ses enseignements des éléments tirés de la tradition bouddhique chinoise. Dans ses textes exotériques (et dans une moindre mesure, dans ses textes concernant les tantras inférieurs), on note des influences chinoises évidentes. En revanche, l’analyse du « Sadhana de la divinité solitaire Vajrabhairava » montre que, quand il était question de l’Anuttarayogatantra, il a voulu conserver la plus grande fidélité possible face aux enseignements tibétains.

  • Titre traduit

    The tantric teachings of the "Chinese lama" Nenghai (1886-1967) : Historical background and textua analisys of the Yamantaka-Vajrabhairava cycle


  • Résumé

    This work deals with tantric teachings of the so-called ‘Chinese lama’ Nenghai and is connected with the new research field concerned with the spreading of Tibetan Buddhism in modern and contemporary China. It locates this Master’s life and work in the proper historical background, analyses the scriptural cycle which mostly characterises his doctrinal tradition and presents the Italian translation of the Chinese version of a sadhana belonging to the same cycle. The main purpose of this study is to try and clarify the historical, doctrinal and philological aspects of Nenghai’s teachings, particularly focusing on his translations of the Yamantaka-Vajrabhairava tantric corpus. In the Conclusion, I attempt to understand whether the tantric teaching of this Master was influenced by the Chinese Buddhist tradition, both in style and lexicon, and in contents. He was deeply convinced of the fundamental identity of all Buddhist traditions of Asia, but also maintained that it was necessary to integrate them with the methods of tantra. Both in his exoteric works and, in a minor way, in his texts concerning the lower tantras, one finds elements of clear Chinese origin. On the contrary, my analysis of the “Sadhana of the Solitary Deity Yamantaka” suggests that he was very faithful to the Tibetan tradition as far as Anuttarayoga was concerned.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (420 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 389-42

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 344

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.