Les armoiries des villes de France du XVIIe siècle au XXe siècle

par Edith Hélène Marchou-Mascort

Thèse de doctorat en Héraldique française

Sous la direction de Michel Pastoureau et de Christian de Mérindol.


  • Résumé

    L'héraldique urbaine est née au XIIe siècle après les premières révoltes des villes contre leurs seigneurs. Les armoiries sont le symbole de leur liberté et de leur victoire sur ces suzerains. Malgré les diverses tentatives réussies ou avortées des gouvernements à vouloir imposer des armoiries, l'héraldique urbaine est la seule qui soit reconnue officiellement par l'Etat français. Grâce à ce statut, elle peut résister à la vague du logo qui envahit petit à petit la France. Le maintient de l'héraldique urbaine passe par une diffusion constante par l'intermédiaire d'hommes très pointilleux sur les règles de l'héraldique mais aussi par le moyen des nouvelles technologies comme Internet qui permet de nos jours à des novices de connaître et d'apprendre cette science de l'image

  • Titre traduit

    The armories of French towns from seventh century to thenty century


  • Résumé

    The urban heraldry was born in the twelfth century after the first revolts of the towns against their lords. The costs of arms are the symbol of their freedom and victory on their suzerains. In spite of the various successful and aborted tries of the governments to impose coats of arms, the urban heraldry managed to adapt and resist each period. Nowadays, the urban heraldry is the only one to be officially accepted by the French State. Thanks to this status, it can resist the trend of brand that overruns France. The upholding of the urban heraldry depends on a constant diffusion through very perfectionist men as far the heraldry is concerned, but also on new technologies such as the internet that enables inexperienced people to know and learn this science of the image.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (270, 648, 539,102 f., [vol. 5: pag. mult.] )
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie vol. I , f. 229-237

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 231(1)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 231(2)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 231(3)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 231(4)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 231(5)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.