Méthodes de mesure et de modélisation de canaux de propagation radiomobiles

par Karim Zayana

Thèse de doctorat en Électronique et communications numériques

Sous la direction de Robert Vallet.

Soutenue en 2003

à Paris, ENST .


  • Résumé

    Lors des phases de communications les plus critiques d'une transmission radiomobile, par exemple en bordure de cellule, on a tout intérêt à relier le mobile simultanément à plusieurs stations. Cela s'appelle la macrodiversité. Cette technique est inhérente au fonctionnement des systèmes radiomobiles de nouvelle génération, tel le CDMA. La mise en œuvre de l'algorithme de handover qui gère la macrodiversité, et les performances même de la macrodiversité peuvent dépendre des affaiblissements moyens sur les différentes voies, voire des affaiblissements rapides ou des profils de réponses impulsionnelles instantanées. D'où l'importance de bien savoir caractériser les phénomènes de propagation dans ce contexte. Nous avons d'abord entrepris des études bande étroite, articulées autour de simulations et de mesures. Elles nous ont aidé à élaborer un modèle informatique très complet des masques, intégrant à la fois leurs propriétés d'inter et d'autocorrélation. Ce modèle a ensuite été porté sur différents environnements de calcul. Il permet de restituer avec plus de réalisme les masques lors de simulations systèmes. Nous avons complété ces études par des études large bande qui nous ont amené à proposer des améliorations sur le sondeur et à définir de nouveaux protocoles de mesure. Nous avons ainsi breveté une méthode de mesure large bande en macrodiversité, méthode dont on pourrait s'inspirer pour effectuer, de façon plus générale, de l'identification de canal. Nous avons également mené une réflexion sur les séquences utilisées dans les sondeurs à compression d'impulsion et sur les moyens de les optimiser

  • Titre traduit

    Measurements and modelisation of the propagation channel in macrodiversity


  • Résumé

    During the most critical phases of a mobile transmission, especially when the mobile lies on the border of a cell, it may be advantageous to connect it with one or several other base stations at the same time. This is what we call macrodiversity. This technique is inherent to new generation mobile systems. In CDMA for example, over 40% of the mobiles use it. The handover algorithm and its performances may depend on the slow fading recorded on the different paths. They may also depend on the fast fading or on the impulse response profiles. This shows the paramount importance of a good channel knowledge and modelisation in situation of macrodiversity. It is with these goals in mind that this thesis was written. We first performed narrow band studies thanks to measurements and simulations. This helped us to build a complete model of the shadow fading, including both its autocorrelation and cross-correlation properties. Next this model was implemented in system and capacity simulators, allowing the restoration of the shadowing phenomenon in a more realistic way (. . . )

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (165 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 56 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Télécom ParisTech. Bibliothèque scientifique et technique.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.