L'Eschatologie royale de tradition joachimite aux XIIIe-XVe siècles : édition et étude d'un corpus prophétique

par Isabelle Marie Rousseau

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Georges Martin.


  • Résumé

    Ce travail est consacré à l'étude des prophéties apocalyptiques de tradition joachimite produites entre 1282 et le dernier tiers du XVe siècle par lesquelles s'est affirmé le rôle eschatologique des souverains aragonais, prophéties composées en Aragon ou bien en dehors du royaume. Une introduction générale précise le contexte intellectuel d'écriture de ces oracles, tente d'élucider leurs mécanismes d'écriture et dresse un bref portrait de leurs auteurs, leurs publics et leurs fonctions sociales et politiques. Vient ensuite l'édition du "Liber de Oneribus Orbis" et de prophéties catalano-aragonaises. Le délicat travail d'établissement des textes a donné l'occasion d'une réflexion plus générale sur le genre auquel ils appartiennent. La prophétie dite "politique" étant selon nous d'abord un objet théologique, nous rappelons ce que les théologiens de la fin du Moyen Age entendaient par "prophétie" et dégageons les conditions d'appartenance au genre. Par ailleurs, ces prophéties nous apparaissent comme une modalité datée du discours apocalyptique chrétien, née de la rencontre d'une théorie du signe, de la théologie joachimite de l'histoire et de la pratique de l'exégèse inaugurée par l'abbé de Flore; nous exposons donc les caractéristiques de la théologie de l'histoire, de l'apocalyptique et de l'exégèse joachimite, avant de souligner en quoi se marque la filiation joachimite des oracles que nous étudions. Nous tentons ensuite de rendre compte des caractéristiques formelles et sémantiques particulières à l'écriture apocalyptique de l'histoire, notamment en définissant le matériau signifiant se répétant d'un texte à un autre et en analysant le conditionnement de la représentation du réel par les types et scénarios légués par les traditions eschatologiques, et inversement. Les textes édités sont livrés sous deux états : une tradition diplomatique, accompagnée d'une description des volumes contenant ces oracles et une édition modernisée. Un triple appareil de notes accompagne les éditions modernisées : identification des sources, indication des variantes (manuscrites ou de transcriptions antérieures) et notes historiques, visant à une identification du référent événementiel de ces oracles, lorsqu'il en existait un. Les textes ont été soumis à une recherche systématique des sources et des filiations.

  • Titre traduit

    Royal eschatology originating from joachite tradition in Aragon from 13th to 15th century. A study of a corpus of prophecies edited


  • Résumé

    This paper analises apocalyptic prophecies originating from joachite tradition which created the eschatological stature of sovereigns in Aragon between 1282 and the last 30 years of the 15th century. The work covers prophecies written in either Aragon and Catalonia our outside the kingdom. The general introduction specifies the intellectual background those oracles are based upon, tends to clarify their writing mechanisms, and presents a brief description of their authors, public and social and political roles. Next, there is the "Liber de Oneribus Orbis" edited, followed by prophecies from Aragon. The minute work applied to the texts provided food for thought on a more generalised subject concerning their genre. As the so called political prophecy is a part of theology, the status late-medieval theologians assigned to it and the factors determining their belonging to a genre are explained here. Moreover, those prophecies seemed to be dated versions Christian apocalyptic thought, steeming from a theory of linguistic sign, joachite theology of history and practise of exegesis introduced by the Abbot of Fiore. Therefore, this work exhibits the characteristics of joachite theology of history, apoclypticism and exegesis, before putting an emphasis on the relationship between the joachite origin and the prophecies herein. Next step will be to make clear the formal and semantic characteristics specific to apocalyptic writing of history. The devices used consist in defining signifier which recur from one texte to another and in analising the way in which the perception of reality was modelled through patterns and schemes descending from eschatological traditions and vice versa. The texts were edited in two ways : as a paleographic transcription (including description of manuscripts) and as a modernised edition. The critical apparatus that goes with modernised editions is threefold : identification of sources, indication of variants (from manuscripts or earlier transcriptions) and notes on historical events, aiming at identification of events that could trigger off oracles, if there were any. All texts were subject to a systematic research of sources and filiations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (737 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 703-730. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE 76

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.