Production d'acide phosphorique par attaque chlorhydrique de minerais phosphatés avec réduction des nuisances environnementales et récupération des terres rares en tant que sous-produits

par Fernando Pereira

Thèse de doctorat en Génie des Procédés

Sous la direction de Essaïd Bilal.

Soutenue en 2003

à Saint-Etienne, EMSE , en partenariat avec Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La voie sulfurique pour la production d'acide phosphorique (destiné à l'industrie des engrais) présente de nombreux inconvénients : impossibilité de récupération de sous-produits de haute valeur commerciale tels les terres rares, existence de fortes restrictions conditionnées par les lois de protection de l'environnement, 250 millions de tonnes de phosphogypse impur et radioactif annuellement produites, problèmes environnementaux liés au stockage du phosphogypse (pollution des nappes phréatiques, des cours d'eau,. . . ). Cette technologie de traitement de la roche phosphatée est de loin la plus répandue (essentiellement en raison d'impératifs économiques). Elle est la seule, à ce jour, suivie au Brésil. Pour ce pays, qui ne dispose pas de dépôts économiques de soufre, le choix d'un autre procédé s'impose d'une part pour réduire ses importations en soufre et, d'autre part pour réduire les nuisances écologiques générées lors de la formation de phosphogypse. Pour cela, il faut étudier des voies et des méthodologies alternatives à la traditionnelle voie sulfurique pour opter pour celle qui offre le plus d'avantages écologiques, économiques et techniques. Le Brésil, possédant une capacité oisive importante en acide chlorhydrique, nous nous sommes logiquement intéressés à la voie chlorhydrique. Nos travaux ont essentiellement porté sur le concentré phosphaté d'Angico dos Dias (concession de la société brésilienne GALVANI), bien que nous ayons également mené des essais en parallèle (à titre comparatif) sur un concentré phosphaté marocain d'origine sédimentaire (minerai utilisé par Grande Paroisse). Nous avons tout d'abord procédé à la caractérisation du concentré et du minerai phosphaté d'Angico dos Dias au niveau minéralogique, granulométrique et chimique avant d'entamer une étude de laboratoire.

  • Titre traduit

    Phosphoric acid production by hydochloric attack of phosphated ores reduction of the environmental nuisances and rare earths's recovery as by-products.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The sulphuric acid route for phosphate rock (intended to the industry of fertilizers) presents many inconveniences : impossibility of recuperation of high commercial value's by-products such the rare earths, existence of strong restrictions conditioned by the protective environment's laws, 250 millions of tons of impure and radioactive phosphogypsum annually produced, environmental problems bound to the phosphogypsum storage (pollution of the grounds waters, of the rivers,. . . ). This treatment's technology of phosphate rock is by far the most widespread (essentially, because of economic imperatives). Nowadays, it's the only one followed in Brazil. For this country, that doesn't have any economic deposits of sulfur, the choice of another process imposes itself on the one hand to reduce its imports in sulfur and, on the other hand to reduce the ecological nuisances generated at the time of the phosphogypsum formation. For it, it is necessary to study alternative routes and methodologies to the sulphuric acid route so as to opt for the one that offers the more of ecological, economic and technical advantages. Brazil, propertied an important hydrochloric acid's capacity, we interested logically ourselves at the hydrochloric acid route. Our works essentially carried on the phosphatic concentrate of Angico dos Dias (concession of the Brazilian society GALVANI), although we also led some tests in parallel (to comparative title) on a phosphatic Moroccan extract of sedimentary origin (ore used by Grande Paroisse). We first of all conducted the characterization of the extract and the phosphatic ore of Angico dos Dias to the mineralogical and chemical level before starting a laboratory's study.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 volume (228 pages)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie pages 185-191

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure des mines. Centre de documentation et d'information.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 546.7 PER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.