Le melhu̱n : anthropologie de la poésie chantée au Maroc

par Khalid Fekhari

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie sociale

Sous la direction de Jean-Loup Amselle.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette étude porte sur le melhūn, poésie orale chantée au Maroc. Son objectif principal est de déterminer le statut anthropologique de cette pratique, ce qui implique de déterminer le statut socio-économique des pratiquants (poètes, chanteurs, musiciens et amateurs), d'analyser le contexte spacio-temporel de sa circulation, et enfin, d'analyser le discours dont elle est porteuse et de le rapporter au discours idéologique dominant. Bien que véhiculant un discours subversif qui remet en cause certaines des normes et conceptions culturelles relatives à l'amour, aux relations de genre, au statut de l'individu au sein du groupe, la poésie melh̄un qui imprègne toute la société marocaine citadine sans limites de classe, n'est non seulement pas stigmatisée mais est au contraire valorisée. D'une part cela s'explique par le fait que le melh̄un, de par ses traits rhétoriques, est un archétype de la parole. D'autre part, les poètes n'assoient pas leur discours transgressif sur des valeurs étrangères mais sur des valeurs propres au discours dominant, qu'ils défient par ailleurs.

  • Titre traduit

    The melhūn : anthropology of the sung popular poetry in Morocco


  • Résumé

    The subject of this study is melhūn, the Moroccan sung oral poetry. The main objective of this study is to determine the anthropological status of this practice, which entails the definition of the socio-economic status of its performers (poets, singers, musicians and amateurs), a temporal and spacial context analysis and also the examination of the discourse embodied in this practice, in the light of the dominant ideological discourse. Even though disseminating a subversive discourse, which undermines certain cultural norms and concepations in what concerns love, gender relationships and the status of the individual within its group, melhūn poetry which permeates the whole Moroccan urban society, regardless of social classes, rather than being stigmatised is valued. On the one hand, this can be explained by the fact that melhūn, due to its rhetorical characteristics, is an archetype of the word; on the other hand, poets do not base their breaking discourse on strange values but rather on their own values of the dominant discourse that is furthermore challenged by them.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (328 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 302-316

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 221
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8518
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF 2192
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.