Mutation sociale et politique de la société antemoro au XIXe siècle (Sud-Est de Madagascar)

par Jean Tsaboto

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Philippe Beaujard.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Dans le Sud-Est de Madagascar, aux XVIIe et XVIIIe siècles, un équilibre du pouvoir s'instaura entre nobles et roturiers dans le cadre d'un royaume antemoro fondé par des descendants d'immigrants islamisés, et dans un royaume antesaka édifié par des Maroseràña de la côte ouest. L'irruption brutale du pouboir merina, dont l'administration contrôla le commerce avec l'outremer, instaura impôts et corvées (après 1824), puis introduisit le christianisme et la scolarisation (1878), bouleversa profondément ces sociétés. A ces facteurs externes de changement s'ajoutèrent des facteurs internes liés aux rapports entre groupes statutaires, ainsi qu'aux enjeux représentés par le contrôle des hommes et des rizières. L'attitude du gouvernement merina, s'appuyant sur les nobles en pays antemoro et antesaka, et sur les Zafisoro dans la région de Farafangana, contribua à élargir le fossé entre communautés. Les tensions débouchèrent sur des conflits que la mobilité des populations et les idées véhiculées par le christianisme firent évoluer en guerres révolutionnaires. Les roturiers antemoro (en 1851, 1883, 1894, moments de crise entre Madagascar et la France) et antesaka(en 1895) réussirent à briser les hiérarchies de leurs royaumes et émancipèrent les esclaves pour former de nouveaux groupes sociaux. Ces derniers se dotèrent d'une structure "royale" en pays antesaka (1895) et antemoro (1937). Sur Faranfangana, à partir de 1852, une situation de conflit quasi-permanent s'instaura entre Zafisoro et Antefasy. Les traces de ces conflits, qu'aggrave la pression sur la terre, se font sentir aujourd'hui encore.

  • Titre traduit

    Social and political change in the Antemoro society during the 19th century (south-east of Madagascar)


  • Résumé

    In the South-East of Madagascar, in the XVIIth and XVIIIth centuries, a political balance was established between nobles and commoners, in the Antemoro kingdom, founded by descendants of islamized immigrants, and in the Antesaka kingdom built up by Maroseràña who came from the West Coast. The violent irruption of the Merina power, whose administration controlles foreign trade, set up taxes and fatigues (after 1824), and introduced chritianity and schooling (1878), disrupted these societies. Internal elements added to these external factors, connected with balance of power between social strata and with fights in order to control men and rice-fields. The policy of the Merina government, which chose to get support from the nobles in the Antemoro and Antesaka countries, and from the Zafisoro in the Farafangana, worsened the gap between social groups. Tensions gave birth to conflicts that population mobility and influence of Christian ideology turned into revolutionary wars. The Antemoro (in 1851, 1883, 1894, periods of crisis between Madagascar and France) and Antesaka commoners (in 1895) managed to break up hierarchies of their kingdoms and set free their slaves with whom they formed new social groups. These groups built up "royal" structures in the Antesaka (1895) and Antemoro (1937) regions. In the Frafangana area, since 1852, tension between Antefasy and Zafisoro has benn permanent. The afternath of these conflicts still affects the whole region today; they are worsened by demographic presure on arable land.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (483-14 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre d'études africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B 23.224
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2003-134
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.