"C'est la langue qui fait la patrie" : concept de la langue et pensée nationale en France et en Allemagne (1871-1914)

par Dorothea Hoehtker

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation

Sous la direction de Michael Werner.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La présente étude a pour objet l'analyse du concept de la langue en France et en Allemagne, son rôle dans la construction de l'identité nationale et son impact politique. Elle préconise une démarche comparative qui intègre la perspective relationnelle en s'interrogeant sur le rôle des influences réciproques et des transferts dans les représentations de la "langue nationale". Deux débats sont au coeur de la présente analyse : l'un portant sur la "pureté" de la langue nationale, l'autre sur son expansion à l'étranger. Le premier débat est une réaction aux effets de l'évolution linguistique; le deuxième s'inscrit dans le contexte de la compétition entre les nations impérialistes pour une hégémonie culturelle. Ces deux débats témoignent d'un nouvel intérêt pour la langue nationale qui aboutit à la fin du 19e siècle à la création d'un nouveau type d'association ayant pour but la défense de la langue nationale et/ou sa promotion à l'étranger. Parmi ces associations, qui se recrutent aussi bien en France qu'en Allemagne dans la bourgeoisie cultivée et en particulier dans les milieux enseignants, on trouve l'Allgemeine Detusche Sprachverein, l'Allgemeine Deutsche Schwlverein (plus tard Verein für das Deutschum in Ausland) et l'Alliance française. En analysant l'idée de la langue nationale dans le discours de ces trois organisations, la présente étude se propose de concilier l'analyse des concepts historiques avec une perspective d'histoire sociale.

  • Titre traduit

    The language creates the fatherland : idea of nation and concept of language in France and Germany (1871-1914)


  • Résumé

    The purpose of the present study is to analyze the relationship between the ideas of nation and language in Pre-world War I Germany and France. The methodological approach is a comparative one which tries to take into account that the ideas of Nation and national language in both countries were shaped in a long process of mutual influences and "transfers". The concept of national language at the end of the 19th century was closely linked to two debates. The first one was about language purity and reflected a reaction against all types of linguistic change. The second debate was on language expansion beyond the borders of the nation. The idea of linguistic hegemony emerged in the context of imperialistic competition, which was largely considered as a race for cultural hegemony. The debates on language defense and expansion revealed a new public interest in language matters. It led in the 1880s to the creation of a new type of association whose only purpose was either to protect the national language or to spread it abroad. Among those associations were the Allgeneine Deutsche Sprachverein, the Allgemeine Deutsche Schulverein (from 1908 Vereinfür das Deutschum in Ausland) and the Alliance française. By focusing on the discourse of these associations, their activities to promote a certain idea of national language and the political impact of it, the present study tries to reconcile an historical analysis of ideas and concepts with a socio historical approach.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (398 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 377-397. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2003-127

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12174
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.