Les jardins du Proche-Orient ancien - Mésopotamie, fin 3ème-milieu 1er millénaire

par Marie-Françoise Besnier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Olivier Rouault.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    A partir des sources cunéiformes, nous avons souhaité non seulement dresser le portrait des jardins du Proche-Orient ancien -privatifs, culturels et royaux-, mais aussi tenter de dégager une 'idée' du jardin à cette époque : comment et quand s'est-elle progressivement détachée de la notion de "seconde nature" pour se rapprocher de celle de "troisième nature", comment a-t-elle évolué du Dynastique archaïche III à la domination achéménide ?Dégager une 'idée' du jardin revient aussi à définir les relations de l'homme à son milieu naturel, dont certains parcs et vergers sont parfois de fidèles échos. Dans les compositions littéraires sumériennes, le contraste entre le jardinage ludique des dieux et celui laborieux des hommes souligne l'hostilité du milieu naturel. Aux époques néo-assyriennes et achéménides, le roi s'arroge la perspective divine sur le monde. Les parcs royaux sont alors des miroirs de l'empire et l'un des espaces privilégiés du discours idéologique.

  • Titre traduit

    Gardens of the ancient Near East - Mesopotamia, from the end of the third millenium to the middle of the first millenium B. -C.


  • Résumé

    Our purpose here is both to draw a picture of the gardens -private, cultic or royal- from cuneiform sources, and to tackle the 'idea' of gardne in ancient Near East. First this 'idea' is quite similar to the notion of "second nature" as described by Cicero, but it slightly becomes more like the notion of "third nature". How and when does this change occur between the Dysnastic Archaïc III and the Achemenid domination ? Gardens also illustrate man's behaviour toward nature. In Sumerian literary texts, for instance, the contrast between the gods and human beings' way of gardening stresses the difficulties of dealing with the hostile climate of southern Mesopotamia. During Neo-Assyrian and Achemenid periods, the king adopts the behaviour and the perspective of gods on the world : gardens are then similes of his empire and become ones of the favourite places of the official discourse of royal inscriptions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 516-551. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2003-71
  • Bibliothèque : Institut français du Proche-Orient (Beyrouth). Bibliothèque de Beyrouth.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BEY-4°-3463/1
  • Bibliothèque : Institut français du Proche-Orient (Beyrouth). Bibliothèque de Beyrouth.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BEY-4°-3463/2
  • Bibliothèque : Institut français du Proche-Orient (Beyrouth). Bibliothèque de Beyrouth.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BEY-4°-3463/3
  • Bibliothèque : Institut français du Proche-Orient (Beyrouth). Bibliothèque de Beyrouth.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BEY-4°-3463/4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12634
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1415
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.