La fidélisation des intérimaires permanents : une stabiblité négociée

par Cathel Kornig

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de André Grelon.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le travail temporaire est apparu en France dans les années 1950 et s'est développé ensuite de façon exponentielle. Depuis son ancrage dans le paysage français, ce type d'emploi est présenté comme le paroxysme de la précarité. Les intérimaires cumulent instabilité de l'emploi, du travail et de la relation à l'employeur. Pourtant, 20 % de la population intérimaire souhaite momentanément rester dans l'intérim. Pourquoi cette minorité choisirait-elle la précarité ? L'analyse de l'interaction entre les stratégies des entreprises d'intérim et les conditions de travail des intérimaires met en évidence une gestion différenciée de la main d'œuvre intérimaire. Deux types coexistent : l'intérim de masse et l'intérim individualisé. Les intérêts des entreprises et des intérimaires permanents conditionnent une relation particulière d'emploi qui permet d'expliquer ce choix de l'intérim et de reconsidérer le lien jusqu'alors établi entre précarité de l'emploi et contrat à durée déterminée.

  • Titre traduit

    Fidelity of permanent temporary employees : a negotiated stability


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Temporary work appeared in France in the 1950s and developed in an exponential manner. In its establishment in a French setting, this type of employment is characterized as the 'epitime of precariousness'. 'Temporary' workers compound instability with relation to work, to career and to employer. However, 20 % of temporary employees wish to remain in temporary employment. Why does this minority choose precariousness ? The analysis of the interaction between the strategies of employers and the working conditions of temporary employees highlights a differential management of interim employees. Two types coexist : mass intern employees and individualized interim employees. The interests of companies and permanent temporary employees forge a particular employment relationship which makes it possible to explain this choice by the interim employee and to reconsider the bond hitherto established between precariousness of employment and short term contracts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (412 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 336-361

Où se trouve cette thèse\u00a0?