Centralité de la Terre et dignité de l'homme : aspects anthropologiques de la révolution copernicienne

par Jean-François Stoffel

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean Dhombres.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Selon l’interprétation traditionnelle, la révolution copernicienne aurait dévalorisé l’homme en lui retirant sa position centrale dans le cosmos pour le reléguer sur une planète analogue aux autres et occupant une place quelconque dans l’univers. Présupposant que le centre du monde a toujours constitué l’endroit le plus prestigieux de celui-ci, cette interprétation identifie donc le géocentrisme à un anthropocentrisme et l’héliocentrisme à un anthropopériphérisme. Or si le centre du monde a effectivement été perçu favorablement par l’héliocentrisme, il a en revanche été dévalorisé par le géocentrisme comme étant bas plutôt que central et déshonorant plutôt que glorieux. Au sein de ce système, la dignité de l’homme réside donc moins dans la centralité de sa demeure que dans la verticalité de son corps. Fautive quant à sa compréhension du géocentrisme, l’interprétation traditionnelle l’est aussi quant aux conséquences anthropologiques de la révolution copernicienne. Celles-ci ne sauraient en effet se réduire à une simple dévalorisation de l’homme, dès lors que la position et les caractéristiques de sa planète peuvent apparaître comme singulières.

  • Titre traduit

    Centrality of the earth and human dignity : anthropological aspects of the copernican revolution


  • Résumé

    According to the traditional interpretation, the Copernican revolution devalued man by removing his central position in the cosmos and relegating him to a planet analogous to the others occupying an indistinct position in the universe. Presupposing that the centre of the world was always the most prestigious place, this interpretation thus identifies geocentrism with anthropocentrism and heliocentrism with anthropoperipheralism. But if the centre of the world has indeed been perceived favourably by heliocentrism, it has on the other hand been devalued by geocentrism as being low rather than central and dishonouring rather than glorious. Within this geocentric system, the dignity of man resides, thus, less in the centrality of his location than in the verticality of his body. The traditional interpretation was erroneous in its comprehension of geocentrism, but also as regards the anthropological consequences of the Copernican revolution. Heliocentrism does not lead to a simple devaluation of man, since the position and the characteristics of his planet may appear striking.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (339 p.-[16 p. de pl. en couleur])
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [281]-311. Glossaire. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2003-69

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12687
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.