Mythe et représentations du char ailé,de Platon à Kandinsky : l’attelage de l’âme et le char céleste : interprétations épistémologique et herméneutique des images platoniciennes, pour une contribution à une topologie des images

par Raymonde Hervé

Thèse de doctorat en Arts et langage

Sous la direction de Yves Hersant.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Les images platoniciennes et présocratiques de l’attelage de l’âme ailée et du char du démiurge ont fait l’objet de très nombreuses exégèses de la part de Plotin et de Proclus à qui l’on doit la théologie triadique ; de la part de Philon d’Alexandrie, Pic de la Mirandole ; et également des kabbalistes juifs qui leur adjoindront les représentations de l’Arche d’Alliance et du Trône de gloire. Chagall et Kandinsky peindront, quant à eux, le char de feu d’Elie mis en concordance chez ce dernier avec la figuration de l’envol de l’âme de l’artiste. Les poètes comme Dante, Hugo, Lamartine, Vigny mettront en vers tour à tour le mythe homérique, l’allégorie platonicienne ou la parabole religieuse dans une poésie humaniste. Ainsi l’exégèse a-t-elle assuré aux images platoniciennes plus qu’une survivance, mais une véritable évolution intellective au profit d’un renouvellement constant de la pensée. Mis en mouvement par Platon, le mythe homérique et les images des Présocratiques sont devenus des “ mythes philosophiques ”, à la fois spéculatifs, théorétiques et englobants puisqu’ils rassemblent les deux parties du discours : le muthos et le logos, comme ils réunissent les deux natures de l’âme : l’imagination et la raison. Par conséquent, l’analyse d’un mythe décliné en une multitude de représentations allégorisées exige une étude anhistorique et un rapprochement disciplinaire des sciences humaines par le rassemblement de différentes écoles de pensée : des Présocratiques aux Néoplatoniciens, des mystiques chrétiens aux mystiques juifs, des scolastiques aux humanistes, des Anciens aux Modernes, par la voie des deux approches épistémologique et herméneutique.

  • Titre traduit

    Myth and representations of the winged vehicle : the harness of the soul and the heavenly nave : epistemological and hermeneutic interpretations of the Platonic images, for a contribution to a topology of the images


  • Résumé

    The Platonic and preSocratic allegories of the winged vehicle are the object of very numerous examinations, from Plotin and Proclus by means of the triadic theology. Philon d’Alexandrie, Pic de la Mirandole and the haggadic and cabalistic texts gave them the Alliance Arche representation. Kandinsky and Chagall painted the inflamed vehicle of Elie, in accordance with the symbol of takeoff. Dante, Hugo, Lamartine, Vigny, like poets, sang in humanist way the Homeric myth, the Platonic allegory or the religious parable. Hence the human gesture assures to it much more than a survival, but a real intellectual evolution for the benefit of a constant renewal of the understanding and the thought. Put in movement by Plato, the Homeric myth became a ‘‘logioned’’ myth by means of the speculative speech, but also a containing sign which collected the halves of the speech : belief and reason, through the nave unifying. In the run-up towards the One, the harness of the soul becomes a clearly circular symbol. Consequently, the analysis of a myth declined in an allegorical multitude of representations requires an analogical study and an interdisciplinary link between the human sciences by the coming together of various schools of thought : from preSocratics to neoPlatonics, from mystic Christian to mystic Jewish, from Scholasticism to Humanism, by the way of two important disciplines. A philological approach puts texts in competition, and hermeneutic adapts the currents of thoughts to an ideal of wisdom. They have a direct relationship to the universal and structural alternative of the pratice and the theoretical, like the moving image of eternity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (526 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 518-507. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2003-55

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13011
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4546
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Mi 1486
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.