Le grand Berlin et l'anticipation américaine : infrastructures, paysage et forme urbaine du IIe au IIIe Reich

par Corinne Jaquand

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Hubert Damisch.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Ce doctorat traite de la réception de l'américanisme dans le domaine de l'architecture et de l'urbanisme allemand. Lanalyse est centrée sur la métropole de Berlain, de l'Empire des Guillaume jusqu'au IIIe Reich. La problématique s'articule autour du topos de la modernité pris dans le sens d'un processus de modernisation sociétale, technique et esthétique. L'ensemble des courants de la modernité allemande, des radicaux aux conservateurs, est examiné du point de vue des références discursives et de projet au modèle américain. Le corpus de recherche concerne l'édition d'architecture et d'ingénierie urbaine (revues, livres, essais, catalogues d'expositions, actes de congrès). Le propos développe quatre thèmes : l'architecture métropolitaine et le débat sur les gratte-ciel ; les transformations urbaines par les infrastructures de transport, rail et automobile ; celle des avant-gardes et de la polarisation entre modernes-radicaux et modernes-conservateurs ; le développement de systèmes de parcs urbains et régionaux ; les modèles d'extensions urbaines et la question de la ville fordiste. Un premier chapitre diachronique décrit les protagonistes allemands de l'américanisme sous trois conjonctures : celle des experts proteurs de la réforme urbaine ; celle qui suit la Grande Dépression jusqu'à la fin du nazisme où le modèle américain est discrédité voire refoulé alors que le processus de modernisation du pays continue. Ce doctorat s'inspire des théories métrhodologiques sur la réception en littérature (Jauss, Sulzer). Il pose la question de l'identité nationale dans la pratique du projet urbain et la culture architecturale. A partir de l'hypothèse que le modèle américain aurait contribué à formuler un projet culturel spécifiquement allemand, il débouche sur la notion d' "aires géo-culturelles" caractérisées par l'évolution lente des données conceptuelles, juridiques et institutionnelles et soumises ponctuellement à des changements de paradigmes des contextes professionnels.

  • Titre traduit

    The great Berlin and the American anticipation : infrastructures, landscape and urban patterns from 2nd to 3rd reich


  • Résumé

    This doctorale deals with the reception of Americanism in the field of German architecture and city- planning. The analysis focuses on the metropolis of Berlin from the Wilhems' Empire to the III Reich. The problematic is articulated to the topos of modernity, understood as a process of modernization - socially, technically and aesthetically. We have examined how the different trends of German modernity - from the radical to the conservative, have referred to American modernity. The corpus concerns the edition of architecture and urban ingineery (reviews, books, essays, exhibitions catalogues and conferences proceedings). The subject is developed with four topics : metropolitan architecture and debates on skyscrapers : urban transformations through transport infrastructures, railroad and then automobile ; development of urban and regional park systems : patterns of urban extensions relates to Fordist city. The first chapter described diachronically the German protagonists of the A mericanism in regards to three epochs : the first, the urban reform supported by experts ; the second, the years of avant-gardism which opposed radical Moderns against conservative Moderns ; the third, from the Great Depression to the end of nazism, saw the American model rejected even if the modernization of the country went forward. Methodologically, this doctorate refers to the theories of Jauss and Sulzer on reception in literature. In questions the national identity of urban design and architecture as a culture and practices. It proceeds from the hypothesis that the American model was used to formulate a cultural project on modernity, specifically German. It comes out to the notion of "geo-cultural eras" which are characterized by slow evolutions of the conceptual, legal and institutional patterns of concepts and which could be submitted, but punctually, to changing paradigms of professional contexts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. ( 544 f.-pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11158
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11159
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2003-34
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12660
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4349
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.