The construction of identity amongst young people of north african origin in France : discourses and experiences

par Nadia Kiwan

Thèse de doctorat en Sociologie et études françaises

Sous la direction de Michel Wieviorka et de Gino Raymond.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'University of Bristol .


  • Résumé

    The aim of this thesis is to study the construction of identity amongst young people of North African origin living in a socially deprived urban setting in contemporary France. This theme, and, more bradly, the question of North African immigration to France are examined on four levels. The increasingly politicised issue of immigration in the 1980s and 90s constitutes the first level of analysis or discourse. The intellectual debates of the same period constitute the second. One of the main ideas which has informed this thesis is the hypothesis of a disjunction between the preoccupations of these two levels of ‘top-down’ discourse and the experiences of the people concerned. This disjunction results from two factors: 1. A tendency to conceptualise young people of North African origin in terms of an individual versus community dichotomy and 2. A tendency to conceptualise them in terms of cultural difference or as simply part of a wider ' jeunesse des banlieues ' social phenomenon. Therefore, by empirically studying the construction of identity and subjectivity amongst young people of North African origin (the third laver of analysis), this thesis aims: 1. To adopt a 'bottom-up' approach in order to address the dijunction and 2. To re-articulate the cultural and social registers of analysis. A fourth level of discourse and analysis can be found in the associational milieu. This thesis shows that the notion of disjunction between the political and intellectual discourses and youth experiences is pertinent since the field research reveals that young people are constantly combining individual and community 'values' as well as constantly mixing their references to cultural and social origins in a subjective process of identity construction; However, on a collective level, this subjective capacity to articulate individual and community, cultural and social identity, remains one of the major challenges for the future.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet l'étude de la construction identitaire chez les jeunes d'origine nord-africaine vivant en milieu périurbain défavorisé en France. Elle aborde la question sur quatre niveaux d'analyse. Il s'agit d'abord d'une évaluation critique des débats publics autour de l'immigration pendant les années 80 et 90. Le deuxième niveau d'analyse concerne les débats intellectuels de la même période. Une idée centrale de cette thèse est la notion qu'il existerait un décalage entre ces deux niveaux de discours et les expériences des populations concernées. Cette disjonction relèverait de deux phénomènes: 1. Une tendance dans ces débats à conceptualiser les jeunes d'origine nord-africaine autour d'une dichotomie qui opposerait l'individu et la communauté et 2. Une tendance à soit conceptualiser ces jeunes en termes uniquement de différence culturelle ou soit en termes uniquement sociaux-économiques. Les objectifs de cette thèse s'inscrivent dans un effort de: 1. Rétablir un lien entre les discours publics et intellectuels et les expériences du terrain et 2. De ré-articuler une analyse culturelle et sociale des jeunes d'origine nord-africaine. C'est ainsi que cette recherche adopte une approche empirique qui privilégie les expériences et la subjectivité des acteurs eux-mêmes, c’est à dire, les jeunes. L'analyse de ces expériences constitue le troisième niveau d'analyse. Le quatrième niveau d'analyse se trouve dans la vie associative. Nous constatons que l'hypothèse de disjonction entre les discours politiques et intellectuels et les expériences des jeunes s'avère pertinente puisque les jeunes montrent qu'ils arrivent à combiner une logique individuelle et communautaire ainsi que les registres culturels et socio-économiques dans un processus subjectif de construction identitaire. Cependant, cette capacité subjective à articuler des spécificités à la fois individuelles et communautaires, culturellles et sociales sur le plan collectif, reste un des défis majeurs du futur.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Manchester University Press à New York, Manchester

Identities, discourses and experiences : young people of North African origin in France


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (388 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.334-361.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2003-18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Manchester University Press à New York, Manchester

Informations

  • Sous le titre : Identities, discourses and experiences : young people of North African origin in France
  • Détails : 1 vol. ([X]-262 p.)
  • ISBN : 978-0-7190-7688-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [223]-242. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.