Etude expérimentale du rôle de la microstructure et du vieillissement sur les propriétés mécaniques des aciers perlitiques fortement tréfilés

par Antoine Phelippeau

Thèse de doctorat en Mécanique et matériaux

Sous la direction de Claude Prioul.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail a été de contribuer à la compréhension des mécanismes de plasticité et des phénomènes de vieillissement des fils d'aciers perlitiques fortement tréfilés, dont la résistance mécanique est couramment supérieure à 3000 MPa. Une première partie, consacrée à une étude à plusieurs échelles des propriétés mécaniques de fils fortement tréfilés ( =3,5), fait apparaître que l'écrouissage en traction est constitué, pour plus de la moitié, d'une composante cinématique. Celle-ci serait due, selon les observations aux échelles micro- et nanométriques, aux contraintes internes générées par les incompatibilités de déformations plastiques entre les ex-colonies perlitiques. Plusieurs résultats incitent à faire l'hypothèse de la formation de mailles " pseudo-martensitiques " sous l'effet de la déformation en filière. Les mécanismes connus dans les revenus des martensites ont été recherchés mais n'ont toutefois, pas été observés de façon certaine.

  • Titre traduit

    Experimental study of the influence of microstructure and ageing on the mechanical properties of heavily drawn pearlitic steels


  • Résumé

    The aim of this study was to contribute to the understanding of both the plasticity mechanisms and the post-drawing ageing phenomenon of heavily drawn pearlitic steel wires which tensile strength is commonly higher than 3000 MPa. The first part, dedicated to a multi-scale experimental study of the mechanical properties of heavily drawn wires ( =3. 5), shows that more than half of the tensile strain hardening is due to kinematic hardening. The latter is would be related to the internal stresses caused by the plastic strain heterogeneities between ex-pearlitic colonies, according to observations at micro- and nanometric scales. Some results lead to the hypothesis of a "pseudo-martensitic" lattice formation due to the combined effect of the deformation and cementite dissolution in the die. Well-known mechanisms involved during martensite tempering have been considered but no evidence of such mechanisms is observed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 84 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 62418
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.