Combinaisons "early-late" : synthèse, tests catalytiques et extension vers une immobilisation par voie électrochimique

par Jérôme Goux

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Claude Moïse.

Soutenue en 2003

à Dijon .

  • Titre traduit

    Early-late complexes : synthesis, catalysis tests and extension to immobilization by electrochemical way


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Un axe de recherche particulièrement développé en chimie organométallique moderne concerne le domaine de la catalyse pour lequel de nouvelles structures mono- ou poly- nucléaires font l'objet de recherches et d'élaborations permanentes. L'objectif de ce travail s'inscrit dans cette thématique et nous avons préparé de nouvelles combinaisons bimétalliques de type "early-late" pouvant être utilisées dans le domaine de la catalyse supportée. La démarche utilisée comprend trois étapes principales : La première s'intéresse à la synthèse et à la caractérisation de nouveaux modèles de catalyseurs hétérobimétalliques. Nous avons utilisé comme métal "pauvre" en électrons le titane ou le tantale et comme métal "riche" l'atome de ruthénium. Nous avons privilégié la synthèse de métalloligands comportant un anneau cyclopentadiényle fonctionnalisé par un groupement phosphoré. Après obtention des systèmes binucléaires désirés, nous avons entrepris une étude de leurs propriétés catalytiques à l'aide de deux réactions modèles pour lesquelles les dérivés mononucléaires à base de ruthénium présentent une activité catalytique reconnue. La seconde étape concerne, quant à elle, la synthèse de structures métallocéniques incorporant une fonction électropolymérisable : il s'agit d'un anneau cyclopentadiényle substitué par un groupement pyrrolique ou thiophénique. Certains de ces dérivés sont mis en œuvre pour immobiliser, par électropolymérisation, les centres métalliques au sein d'une matrice conductrice. Une étude électrocatalytique préliminaire a été réalisée afin d'évaluer le potentiel catalytique de ces systèmes supportés. Enfin, dans la dernière étape est envisagée la préparation d'un dérivé hétérobifonctionnel puisque porteur à la fois d'un groupement électropolymérisable et d'un bras assembleur à base d'un groupe phosphoré. Ce travail débouche sur l'obtention d'un dérivé original de type métallophosphine qui nous a permis d'accéder au premier exemple de dérivé bimétallique potentiellement "électropolymérisable" donc exploitable en catalyse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 152 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres, [119] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2003/38
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.