Mise au point de criteres de jugement pour les essais thérapeutiques dans le handicap d'origine motrice : l'exemple de la coxarthrose

par Jean Francis Maillefert

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Jean-Pierre Didier.

Soutenue en 2003

à Dijon .


  • Résumé

    Ce travail de thèse avait pour but de mettre au point des critères de jugement complémentaires pour les essais thérapeutiques visant à évaluer les propriétés "chondroprotectrices" de certaines molécules dans la coxarthrose. Les deux premiers travaux avaient pour but de mettre au point des seuils permettant de transformer la variable continue " variation de la mesure de l'interligne articulaire " en variable dichotomique. Le troisième travail a consisté à mettre au point un index permettant de remplacer la variable " pose de prothèse de hanche " par la variable " indication de prothèse de hanche ". Le premier travail a utilisé la technique de validité prédictive. Plus de 500 patients atteints de coxarthrose ont été suivis pendant 5 ans. L'interligne articulaire au point le plus pincé a été mesuré à 0, 1 et 2 ans. Les variations entre les mesures à l'inclusion et à 1 an d'une part, à l'inclusion et à 2 ans d'autre part, ont été calculées. Le seuil de variation de l'interligne entre 0 et 1 an d'une part, 0 et 2 ans d'autre part, permettant de prédire avec la meilleure sensibilité et la meilleure spécificité la pose d'une prothèse totale de hanche pendant les 4 ou 3 années suivantes a ensuite été recherché par représentation graphique des probabilités de classification correcte. Le deuxième travail a utilisé la technique de l'opinion d'experts. Près de 300 patients atteints de coxarthrose ont été suivis pendant 3 ans. Pour tous les patients, 2 experts ont évalués les radiographies obtenues à l'inclusion et après 3 ans de suivi et ont jugé si la différence leur semblait cliniquement pertinente, oui ou non. Parallèlement, l'interligne articulaire au point le plus pincé a été mesuré à 0 et à 3 ans, et la variation entre les mesures a été calculée. Le seuil de variation de l'interligne entre 0 et 3 ans associé avec la meilleure sensibilité et la meilleure spécificité à une différence cliniquement pertinente, selon le jugement des experts a ensuite été recherché par représentation graphique des probabilités de classification correcte. Le troisième travail a cherché à mettre au point une variable reflétant l'histoire naturelle de la maladie, afin de pouvoir par la suite montrer que cette dernière est positivement influencée par la thérapeutique évaluée. La pose de prothèse de hanche représente de façon pertinente l'histoire naturelle, mais son utilisation se heurte au problème posé par la variabilité de ses indications. Le travail a donc consisté à mettre au point un index composite permettant de poser une telle indication, afin de remplacer la variable " pose de prothèse de hanche " par la variable " indication de prothèse de hanche ". L'index a été mis au point à l'aide d'une cohorte de 508 patients atteints de coxarthrose, suivis pendant 3 ans. L'analyse statistique a utilisé un modèle de Cox avec covariables dépendantes du temps sur intervalles de 3 mois. L'analyse permettait de retenir les variables prédictives de pose de prothèse, et d'associer à chacune un coefficient. Pour chaque observation, un score était obtenu (somme de chacun des coefficients), puis un seuil (valeur de score associé avec la meilleure sensibilité et la meilleure spécificité à la pose de PTH) était déterminé par représentation graphique des probabilités de classification correcte. Outre l'application potentielle en recherche clinique, ces critères pourraient être utilisés dans d'autres buts, et en particulier dans le traitement et le suivi de patients en pratique courante

  • Titre traduit

    Development of outcome measures for therapeutic trials in musculoskeletal handicap : HIP osteoarthritis as an example


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(138 f).
  • Annexes : Bibliogr.f.123-137

Où se trouve cette thèse ?