De Comte à Bachelard : mutation et continuité de l'esprit scientifique

par Gervais Kissèzounon

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Maryvonne Perrot.

Soutenue en 2003

à Dijon .


  • Résumé

    D'une façon générale, la tradition philosophique présente Auguste Comte comme le tenant de la continuité épistémologique avec sa "loi des trois états", et Bachelard comme le promoteur de la discontinuité avec son "postulat de la rupture épistémologique". Considérant que la pensée de Bachelard est bien plus subtile et complexe, tant pour la réception de la pensée comtienne que pour l'élaboration de sa propre modélisation de l'histoire, nous nous sommes proposé dans ce travail, de rapprocher nos deux auteurs distants d'un siècle, par l'étude de leur conception du développement de l'esprit scientifique, en référence a�� leurs sources et contextes (Aristote et Newton pour Auguste Comte, les doctrines de la relativité, les théories des quanta et le débat de l'indéterminisme chez Gaston Bachelard), pour montrer que chez l'un et l'autre, comme de l'un à l'autre, il y a possibilité de comprendre que la formation de l'esprit scientifique se fait par mutation et continuité à travers une démarche cathartique jamais achevée qui relativise essentiellement la connaissance scientifique et l'esprit scientifique tant chez Comte que chez Bachelard, même si c'est différemment dans la mesure où les contextes historiques de production de leurs pensées respectives ne sont pas les mêmes.

  • Titre traduit

    Comte to Bachelard : break and continuity of scientific spirit


  • Résumé

    Generally, in philosophical tradition, Auguste Comte is known as the philosopher of epistemological continuity with his "law of three stages" and Bachelard as the instigator of discontinuity with his "postulate of epistemological break". However, we consider that Bachelard's thought is more subtle and more complex in his reception of Auguste Comte's thought and in the elaboration of his own modelisation of history. So our analysis takes purpose in this thesis, to approach both authors separated by a century, to examine their conception of scientific spirit's development, making reference to their sources and contexts (which are Aristotle and Newton in Comte's case, and relativity theory and quantum mechanics with the debate on indetermination, in Bachelard's case), to demonstrate that it is possible to understand in each one thought, and between both, that break and continuity is the double way of development in scientific spirit's formation even differently because of the difference of their contexts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (387 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 365-384. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T262
  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.