Oxydation photochimique de molécules organiques biorécalcitrantes et d'effluents industriels

par Virginie Le Mignot

Thèse de doctorat en Génie des procédés industriels

Sous la direction de André Pauss.

Soutenue en 2003

à Compiègne .


  • Résumé

    Le procédé d'oxydation avancée (POA), H2O2lUV, basé sur la génération de radicaux hydroxyles, a été appliqué pour le traitement de composés organiques non biodégradables. Trois éther-oxydes (Ethyl tert-butyl éther, ETBE - Méthyl tert-butyl éther, MTBE Tert-amyl méthyl éther, TAME) ont été partiellement minéralisés. L'étude de l'influence de différents paramètres (concentration initiale en H2O2 et en substrat, absorbance UV du milieu. . . ) a été réalisée ainsi que la détermination de constantes cinétiques. Les résultats obtenus aussi bien à l'échelle laboratoire qu'à l'échelle pilote sont en accord avec ceux de la littérature et ont permis de définir les conditions optimales de photo-dégradation des éthers. De plus, l'augmentation de la biodégradabilité a mis en évidence la faisabilité d'un couplage photochimique/biologique. Le POA a ensuite été testé sur trois types d'effluents industriels non biodégradables: les deux premiers d'origine chimique et le troisième d'origine agro-alimentaire. H2O2lUV s'est avéré efficace seulement pour ce dernier effluent et dans ce cas, le POA a été considéré comme un traitement ultérieur à une étape d'ultrafiltration. Pour les effluents chimiques, les faibles taux de minéralisation obtenus ont montré que le procédé ne peut pas être une méthode unique de dépollution. Par ailleurs, aucune amélioration de la biodégradabilité n'étant observée, un couplage d'oxydation photochimique et biologique n'est pas envisageable. Cette étude a révélé la difficulté de traiter les eaux usées industrielles comparativement à des eaux usées synthétiques. La conclusion de ce travail est le développement d'une stratégie à adopter pour les applications du procédé H2O2lUV sur des effluents industriels.

  • Titre traduit

    Photochemical oxidation of biorefractory organics and of industrial wastewaters


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 245 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 152 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2003 LEM 1445
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.