L' activité politique des entreprises au niveau communautaire : motivations stratégiques et spécificités

par Nicolas Dahan

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Alain Burlaud.

Soutenue en 2003

à CNAM .


  • Résumé

    Cette thèse cherche à mieux expliciter la relation entre la réglementation encadrant l'entreprise et sa stratégie concurrentielle. Après avoir identifié les principaux impacts sur l'entreprise des décisions publiques (en termes d'efficience relative, de pouvoir de marché et de taille du marché), nous montrons que les politiques publiques peuvent être influencées dans un sens favorable à la firme. Nous proposons un cadre théorique qui décrit l'enchaînement depuis l'activité politique de l'entreprise (formulation et mise-en-œuvre d'une stratégie politique d'entreprise - SPE), en passant par l'obtention d'un avantage politique (capacité d'influence des décideurs publics) et d'un avantage réglementaire, jusqu'à l'atteinte d'un avantage concurrentiel, grâce à la mise en oeuvre d'une stratégie concurrentielle en adéquation avec l'état de la réglementation. Ce cadre théorique mobilise le concept de ressource dans une double perspective : celle de l'approche fondées sur les ressources (RBV : "Resource-Based View of the firm"), ainsi que celle de la théorie de la dépendance vis-à-vis des ressources. Ceci permet de montrer le rôle essentiel joué par la mobilisation de ressources politiques dans la mise en œuvre de la SPE. La réglementation elle-même n'est toutefois pas considérée comme une ressource stratégique car elle possède des caractéristiques spécifiques qui la disqualifient. Nous présentons ensuite le système politique communautaire de l'Union européenne et la manière dont les entreprises s'y insèrent, afin de préparer l'étude de notre terrain de recherche. Notre première construction conceptuelle est validée partiellement par une première étude qualitative sur le cas de la disparition du commerce hors taxe intra-communautaire le 01/07/99. Du fait de certaines insuffisances de cette première conceptualisation, nous effectuons un retour à la théorie pour expliciter davantage le rôle de l'action collective d'une part, et l'articulation entre légitimité, accès et influence politiques, d'autre part. Ceci nous permet de déboucher sur un second cadre théorique enrichi, qui se trouve validé par notre seconde étude empirique relative à la révision de la directive communautaire sur le chocolat.


  • Résumé

    We propose a theoretical framework which describes the links between several phenomena : corporate political activity (ie the implementation of a corporate political strategy), and political advantage (ie the ability to influence public decisions), and regulatory advantage, and ultimately competitive advantage which is based on the current state of regulation. This framework utilizes the concept of resource in a double perspective : the resource-based view of the firm, and the resource-dependency theory. We followed both a deductive and an inductive process in order to build new theory. Our empirical work is based on two qualitative studies : the abolition of the intra-EU duty-free system, and the revision of the EU chocolate directive. These cases validate and improve our theoretical construction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 396 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.p.342-372 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 435
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 435 double

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 318
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.