Influence des métaux de transition sur la chimie multiphase troposphérique : étude de modélisation

par Laurent Deguillaume

Thèse de doctorat en Physique de l'atmosphère

Sous la direction de Nadine Chaumerliac et de Anne Monod.

Soutenue en 2003

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Influence of transition metals on tropospheric multiphase chemistry : a modelling study


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les nuages sont le siège privilégié du développement de la chimie multiphase atmosphérique. Cette chimie a deux effets majeurs sur l'atmosphère terrestre : un effet direct sur la composition chimique troposphérique et un effet indirect en modifiant les propriétés radiatives de la troposphère. Les métaux de transition sont reconnus comme ayant un rôle important sur la chimie en phase aqueuse troposphérique. Notre étude a pour objectif d'évaluer l'impact de la chimie des métaux de transition sur la chimie multiphase grâce à la simulation numérique. Pour cela, le modèle de chimie multiphase M2C2 (Model of Multiphase Cloud chemistry) développé par Leriche et coll. (2000 ; 2001 ; 2003) a été complété afin de prendre en compte de façon réaliste la chimie des métaux de transition. Le modèle a été appliqué à trois scénarios chimiques différents caractéristiques des conditions environnementales typiques de la troposphère (urbain, rural, marin) comme décrit dans Ervens et coll. (2003). Cette étude indique deux effets majeurs des métaux de transition : une contribution directe sur la chimie des HxOy à travers la photolyse des complexes de fer(III) et la réaction de Fenton ; un effet indirect sur l'oxydation des COVs et la conversion du soufre(IV) en soufre(VI) puisque ces deux voies réactionnelles sont dépendantes de la chimie des HxOy. Cette étude met en evidence que la réactivité des métaux de transition est extrêmement dépendante des paramètres environnementaux tels que l'intensité du flux actinique les concentrations chimiques, le pH. Les valeurs de spéciation du fer obtenue numériquement (c'est-à-dire rapport fer(II)/fer(III)) sont ensuite confrontées aux mesures de terrain. Globalement, le modèle M2C2 reproduit la variation diurne de ce rapport observée expérimentalement

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.133-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03 CLF2 2480
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.