Aspects physiques et radiatifs du cycle atmosphérique des aérosls : étude numérique sur l'Océan Indien(expérience INDOEX)

par Fanny Minvielle-Moncla

Thèse de doctorat en Physique de l'atmosphère

Sous la direction de Guy Cautenet.

Soutenue en 2003

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Physics radiatives aspects of the aerosols atmospheric cycle : numerical study over the indian ocean(indoex experiment)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les particules d'aérosols peuvent avoir une influence non négligeable sur l'équilibre énergétique du système climatique terrestre. Leurs forçages radiatifs sur l'atmosphère sont encore estimés avec une grande incertitude. Cette thèse, à partir d'une étude numérique, s'inscrit dans les travaux visant à amé̀liorer la connaissance du rôle radiatif des aérosols. Elle s'appuie pour cela sur les mesures de la campagne internationale INDOEX 98-99 (INDian Ocean EXperiment) qui s'est déroulée au nord de l'Océan Indien. Tout d'abord, le transport des aérosols est simulé à l'aide du modè́le météorologique RAMS à méso-échelle. Cette échelle est particulièrement adaptée aux caractéristiques des aérosols. On considère ici le carbonne suie, les sulfates (dioxyde de soufre) et les poussières minérales. Leur transport s'organisent selon deux couches, ce qui est en accord avec les mesures. De plus, les résulats montrent que la dynamique contribuerait à un fort mélange des aérosols. Puis, l'effet radiatif semi-direct des carbonnes suies est étudié, au moyen du code radiatif EC3, qui a été couplé "on-line" à RAMS. Cet effet radiatif, encore mal connu aujourd'hui, a été notamment observé pendant INDOEX. Le code EC3 a la particularité de prendre en compte les propriétés optiques des aérosols. Le couplage "on-line" permet d'obtenir la répercussion de l'effet radiatif des aérosols au cours de la simulation sur les paramètres météorologiques gérés par RAMS. L'étude simule précisément la perturbation des conditions atmosphériques induite par l'effet radiatif des aérosols influençant alors la formation des nuages. On montre que la présence des panaches de carbone de suie produit un réchauffement local significatif de l'atmosphère, qui conduit à une diminution du contenu en eau nuageuse. Les valeurs de forçage simulé sont en accord avec ceux de la littérature. De plus, on montre qu'une rétroaction de l'effet radiatif existerait sur la structure verticale des panaches eux-mêmes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.155-162

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.