Etude statistique de l'équilibre orthostatique chez l'homme

par Arnaud Mouzat

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Pierre Bertrand et de Michel Dabonneville.

Soutenue en 2003

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Statistical study of orthostatic balance in human


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le premier chapitre présente un des moyens de mesure utilisé pour l'étude de la posture orthostatique humaine (stabilométrie) et les aspects physiologiques propres à l'équilibration. A partir du constat de la diversité des protocoles utilisés, est posée la question de l'influence de la position des pieds et de la vision sur le maintien de la posture orthostatique. Les différences de régulation posturale entre hommes et femmes sont également abordées. Notre étude a nécessité la mise en place d'un protocole expérimental adapté, ainsi que la réalisation et l'utilisation d'instruments de mesures particuliers. Certaines de nos conclusions confirment les résultats de la littérature : amélioration de la stabilité lorsque la taille du polygone de sustentation augmente ou lorsque les yeux sont ouverts. D'autres mettent en évidence des phénomènes nouveaux : l'asymétrie posturale observée pourrait être liée à la latéralité des sujets, la vision a principalement un effet sur les oscillations antéro-postérieures alors que l'effet de la position des pieds est surtout observé latéralement, les femmes semblent avoir une régulation posturale plus fine que les hommes. Le second chapitre aborde la modélisation du signal stabilométrique à partir de mouvements Browniens fractionnaires. Après avoir présenté les méthodes déjà utilisées, nous proposons une étude statistique plus rigoureuse basée sur une analyse par ondelettes et une modélisation cohérente. Cette méthode permet d'estimer les paramètres du modèle considéré et de tester son adéquation au signal stabilométrique de façon automatique. Les premiers résultats obtenus semblent mettre en évidence que le principal modèle utilisé jusqu'alors (sous-entendant deux comportements de régulation pour des échelles de temps différentes) n'est pas toujours assez complexe pour décrire la régulation de la posture orthostatique. Il est alors nécessaire de considérer des modèles mettant en avant plus de deux comportements de régulation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (326 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 225-238

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.