Le philosophique chez G. E. Lessing (1729-1781) : individu et vérité

par Charlotte Coulombeau

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Élisabeth Schwartz.

Soutenue en 2003

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Philosophy in G. E. Lessing (1729-1781) : truth and the individual


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Quel est le statut philosophique de l'oeuvre de Lessing ? Par delà les problématiques théologiques, les questions de la vérité, de l'histoire, de l'individu, s'avèrent transversales et aptes à fonder aussi la vision que Lessing eut lui-même de la philosophie. Philosophie avant tout pratique, ou métaphysique ? Les deux s'opposent chez lui comme deux paradigmes. Le premier, positif, prend alors figure d'une "éthique de la vérité"́ que toute son oeuvre instaure ; le second, négatif, voit le développement d'une métaphysique de l'histoire se retourner dans l'idée d'une indécidabilité première de toute métaphysique. L'individu, renvoyé à lui-même dans l'atteinte de la vérité, se confie alors aux ressorts du style, et la philosophie lessingienne se développe aussi en une philosophie de la communication

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (534 p., p. 537-645)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.