Production verbale écrite d'unités supérieures aux mots : étude à l'interface entre le texte et le mot isolé

par Nathalie Malardier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Patrick Bonin et de Michel Fayol.

Soutenue en 2003

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Written production of utterances : study between text and isolated word


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif majeur de ce travail était d'étudier "la production verbale écrite d'unités supérieures au mot", en se situant à l'"interface" entre le mot isolé et le texte. Plus précisément, notre objectif était de mettre en évidence l'empan des unités sémantiques et phonologiques planifiées avant l'initialisation de l'écriture d'unités supérieures au mot. Jusqu'à récemment les recherches conduites sur la "production verbale écrite" étaient essentiellement centrées sur la production de "textes" (Chapitre 1). Ainsi, c'est l'étude des processus dits de "haut niveau" (e. G. Révision, planification des idées, Fayol, 1997) qui a été privilégiée, la description des processus de "bas niveau" (e. G. , l'accès au mot) restant souvent sommaire. En comparaison l"étude de la production verbale orale" est beaucoup plus avancée. L'utilisation de paradigmes plus sophistiqués, comme le paradigme de l'interférence ou de l'amorçage (Chapitre 2), ont permis aux chercheurs d'élaborer des modèles décrivant avec précision les différentes représentations mises en oeuvre lors de l'accès lexical. L'ensemble des résultats issus des 10 expériences conduites dans le cadre de cette thèse (Chapitres 3 et 4), en s'appuyant sur les paradigmes de l'oral, montre que sur les items à produire en seconde position, seuls les processus du niveau structural sémantique sont engagés, la dépendance est restreinte. L'initialisation de la production de deux mots dépend essentiellement des traitements qui ont lieu sur les cibles en première position et peu de ceux effectués sur les cibles en seconde position. Le chapitre 5 synthétise les principaux résultats et expose les axes de recherches. Pour conclure, l'ensemble de nos résultats sont en faveur d'une similarité fonctionnelle entre l'oral et l'écrit et montre que l'empan de planification des unités avant l'initialisation de l'écriture est limité aux unités sémantiques

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (261 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 230-252

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.