Activité évaluative et contexte : approche expérimentale sur des visages

par Karine Grenier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Patrick Chambres.

Soutenue en 2003

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Evaluative process and context : an experimental approach on faces


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La problématique générale développée dans cette thèse est basée sur l'étude de l'influence du contexte dans les phénomènes de variabilité évaluative. Elle s'inscrit dans la littérature concernant l'influence du contexte sur le jugement et l'influence du contexte sur la mémoire. L'objectif était double : mettre en évidence des régularités -c'est-à-dire l'existence d'effets contextuels sur les activités évaluatives - et appréhender les mécanismes sous-jacents à cette influence contextuelle. L'analyse théorique conduite a permis de dégager deux mécanismes types d'influence du contexte : (1) le contexte agirait sous la forme d'une diffusion de valeur, sa valeur contaminerait celle attribuée à l'objet, (2) le contexte jouerait comme indice de récupération permettant d'accéder aux traces - la compatibilité entre les contextes de récupération et d'encodage permettrait de récupérer des traces évaluatives antérieures. L'évaluation de visages de personnes inconnues, présentés dans des contextes valués négativement versus positivement (photographies d'événements), a constitué le cadre expérimental des études. Selon les hypothèses, la construction de l'évaluation devait être basée en partie sur des caractéristiques contextuelles. En revanche, une fois construite, cette évaluation devait laisser en mémoire une trace susceptible d'être récupérée ultérieurement dans une nouvelle situation évaluative. Cette trace devait plus probablement être réactivée et utlisée dans une situation contextuelle proche de la situation de sa construction si la multiplication du nombre d'associations objet-contexte était suffisante. Les données des études plaident en faveur de l'intervention du mécanisme de type contamination. Cependant, elles sont plus ambigües concernant la récupération de traces évaluatives sur la base de la similarité des contextes. Ces études conduisent à considérer la contamination et la récupération comme deux types complémentaires à l'oeuvre dans les activités évaluatives

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (235 p.-XIV p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 213-235

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.