Evolution structurale et contrôles sédimentaires et diagénétiques dans les réservoirs crétacés inférieurs du champ de Cardenas, Mexique

par Pedro Ernesto Villasenor-Rojas

Thèse de doctorat en Sciences de la terre

Sous la direction de Siegfried Lallemant.

Soutenue en 2003

à Cergy-Pontoise .


  • Résumé

    Le champ de Cardenas se trouve à terre dans le sud-est du Mexique. Il produit dans le Crétacé Inférieur et dans le Kimméridgien. Traditionnellement le champ de Cardenas á été considéré comme un champ fracturé, cependant, les carottes ne révèlent pas une densité de fracturation important. La re-interprétation de la sismique 3D a montré le champ, dans la partie occidentale de une grande structures á double déversement (de type "pup-up") orienté nord-ouest sud-est et développée dans l'épisode tectonique transpressif du Miocène Moyen. Les sections de corrélation ont révélé deux surfaces de discordances par troncature et une barrière imperméable constituée de carbonates non dolomitisés dans la partie centrale du champ. Les observations pétrographiques ont montré plusieurs microfaciès contrasté, allant d'environnements de dépôt en eau peau profond du type sabkha, à très profond, sous une épaisse tranche d'eau, ces variations étant observées sur des distances verticales et latérales très courtes. Les diagraphies et les carottes ont mis en évidence la présence fréquente de niveaux des brèches dans les réservoirs de Cardenas. Les caractéristiques morphologiques de litho-clastes des brèches suggèrent que ce matériel a été redéposé à partir d'une source très proche, probablement limitée á l'échelle même du champ. A partir de ces premiers résultats, il á été interprété les variation bathymétriques comme ayant été provoquées par des mouvements diapiriques du sel, l'extension des niveaux salifères n'étant pas limitée au champ de Cardenas, mais recouvrant la totalité des bassins du sud-est du Mexique. Ce mouvements halocinetiques ont néanmoins crée une instabilité des marges de plate-forme carbonatées, provoquant leur effondrement local, avec rédeposition synchrone d'avalanches sous-marines et mise en place des débris-flow dans le dépôt-centres des basin adjacents. Ces accumulations de carbonates retransporte����s ont formé des paléo-reliefs irréguliers qui ont été ensuite exposé á l'érosion sub-aérienne ou hydrothermale, expliquant ainsi le dissolution et dolomitisations secondaires responsables du réseau actuellement très complexe de porosité vacuolaire, superposée á celle plus classique de la matrice. La porosité intra-matricielle des brèches a été augmentée considérablement par les processus de dolomitisation. Des vacuoles se sont aussi développées, et sont fréquemment interconnecté par des micro-fractures, constituant ainsi des drains préférentiels accroissant la perméabilité et la productivité des réservoirs. Il a été comparé ce nouveau modèle lithostratigraphique avec les donnés de production, mettant ainsi en évidence une très bonne corrélation entre la productivité des réservoirs et l'extension verticale et latérale des niveaux de brèches.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 184 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque universitaire de Neuville.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS CERG 2003 VIL

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03 CERG 0205
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.