Les valeurs mythiques de l'imaginaire helvétique au cours de l'entre deux guerres dans trois romans de Ramuz

par Cynthia Cohen-Biron

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Emmanuel Fraisse.

Soutenue en 2003

à Cergy-Pontoise .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dès la parution de ses ouvrages l'écrivain vaudois C. F. Ramuz[1878-1947]s'intéresse à une littérature identitaire. A travers la thématique montagnarde, l'étude se propose de sonder ses positions face aux valeurs nationales de la Romandie entre 1920-30, en tenant compte des préoccupations sociopolitiques de cette époque. Passage du poète[1923], La Grande peur dans la montagne[1926]et Derborence[1934]font ressortir les rapports de l'homme et de la nature. Cette vision nous conduit à réfléchir sur la manière dont Ramuz envisage une renaissance culturelle, à travers l'attitude métaphysique qu'il adopte. Par le truchement d'une linéarité discursive souvent sacrifiée, apparaît une vision subversive du monde. Dans une cohérence entre l'écriture et ce qu'elle exprime, ces récits trahissent le désir de rupture d'un courant littéraire imprégné de stéréotypes. L'analyse du rôle polarisant de la subversion dans la pensée de Ramuz contribuera à dégager la valeur originale de sa problématique esthétique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (338 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 308-331. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque universitaire. Site des Cerclades.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL CERG 2003 BIR
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.