Variabilité inter-individuelle des bases neurales du langage : relations avec la préférence manuelle, l'anatomie du planum temporale et le volume cérébral

par Goulven Josse

Thèse de doctorat en Physiologie. Biologie des organismes, populations, interactions

Sous la direction de Nathalie Tzourio-Mazoyer.

Soutenue en 2003

à Caen .


  • Résumé

    Depuis quelques années, la neuroimagerie autorise l'étude de la variabilité inter-individuelle des aires du langage chez le sujet sain. Permettant à la fois une étude anatomique et fonctionnelle, cette nouvelle approche nous a servi à décrire la variabilité des bases neurales de la compréhension et de la production orale. La taille du planum temporale gauche et le volume cérébral ont permis d'expliquer une part importante de cette variabilité. Ces facteurs pourraient être des marqueurs de la spécialisation hémisphérique pour le traitement rapide des sons, potentiellement à la base de la spécialisation hémisphérique pour le langage. En accord avec la littérature, nous avons aussi observé un lien entre préférence manuelle et variabilité neurofonctionnelle. Ce résultat est en faveur d'une origine gestuelle du langage, impliquant l'aire de Broca. D'une manière générale, cette thèse montre la complexité mais aussi l'utilité de l'étude de la variabilité des bases neurales du langage.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 135 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 111-123

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03 CAEN 3100
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2015-015920
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.