Le problème du nombre de classes 1 pour les corps à multiplication complexe sextiques non galoisiens

par Gérard Boutteaux

Thèse de doctorat en Mathématiques et leurs applications

Sous la direction de Stéphane Louboutin.

Soutenue en 2003

à Caen .


  • Résumé

    Si tous les corps à multiplication complexe galoisiens principaux de degrés inférieurs ou égaux à 48 ont été déterminés, dans le cas non galoisien seul le degré 4 a été jusqu'à présent résolu. Dans cette thèse, après avoir prouvé qu'il n'en existe qu'un nombre fini en donnant une borne sur les discriminants, nous recherchons les corps à multiplication complexe sextiques non galoisiens principaux : à isomorphisme près, il en existe 19 contenant un sous-corps cubique cyclique, et 134 contenant un sous-corps quadratique imaginaire. Dans le cas complémentaire restant, nous en trouvons 233 non isomorphes de valeurs absolues de discriminants inférieurs à 1013 mais ne parvenons pas à achever cette détermination.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (94 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 91-98

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2003-45
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2003-45bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.