Régulation de l'expression des TGF-βs et de leurs récepteurs chez des chondrocytes articulaires par le monoxyde d'azote (NO) : relation avec la physiopathologie de l'arthrose

par Nadia Ayache

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Karim Boumediene.

Soutenue en 2003

à Caen .


  • Résumé

    Le processus arthrosique s'accompagne d'une augmentation de la concentration du monoxyde d'azote. Cette production massive de NO qui se révèle nocive pour la cellule, peut également être induite sous l'effet de l'IL-1β et du LPS. L'objectif de cette étude est de définir si le NO peut s'opposer aux effets anabolisants du TGF-β et concourir au déclenchement de l'arthrose. Nos résultats montrent que le NO régule partiellement l'expression du TGF-β1 et du récepteur de type I du TGF-β. Des expériences de transfection transitoire nous ont permis de définir la région comprise entre -732 à -652 pb du promoteur du TGF-β1 comme étant celle qui médie l'effet inhibiteur du NO sur la transcription de ce gène. Nous avons démontré que l'effet inhibiteur du NO sur l'expression du TGF-β1 mettait en jeu le facteur de transcription AP-1. Ainsi en inhibant l'expression du TGF-β1, le NO participerait à la dégradation du cartilage. Il pourrait donc constituer une cible thérapeutique pour prévenir l'arthrose.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 144-170

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2003-25
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.