Pensée dialectique et pensée de l'altérité : la question du rapport divin chez Hegel et Levinas

par Henri Simhon

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Robert Legros.

Soutenue en 2003

à Caen .


  • Résumé

    La philosophie hégélienne est une philosophie de l'identité concrète, identité qui inclut la différence. Mais le point de vue de l'identité concrète n'en demeure pas moins point de vue de l'identité, point de vue qui lit la scission non pas tant comme condition de possibilité du lien que comme absence de lien. Les analyses phénoménologiques lévinassiennes montrent qu'une autre lecture de la scission est possible. Les notions bibliques d'amour, d'élection, de prophétisme se trouvent lues par Levinas, du point de vue de la différence, avec un autre sens que celui que leur donnait Hegel en sorte que le point de vue de l'identité hégélien, par contraste, et quelle que soit sa dimension intégrative, apparaît pour ce qu'il est, un point de vue : point de vue de l'ontologie abandonné par Levinas qui trouve dans le visage une autre origine que l'être.

  • Titre traduit

    Dialectal thinking and thinking the other : the relationship to the divine in the works of Hegel and Levinas


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 420 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 401-419. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2003 SIMHON A
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2003 SIMHON B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.