Formation de l'opinion publique, politisation et structuration des identités politiques en Bretagne au 19ème siècle : L'exemple du Finistère et du Morbihan de 1898 à 1914

par Laurent Paubert

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Christian Bougeard.

Soutenue en 2003

à Brest , en partenariat avec Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .


  • Résumé

    Les soixante-dix années postérieures à la proclamation du suffrage universel en 1848 ont vu la familiarisation des électeurs avec les pratiques politiques modernes. Sous la Seconde République a prédominé la direction politique, tant dans les villes que dans les campagnes. L'autonomisation des électeurs s'est cependant progressivement réalisée. Le Second Empire a constitué une étape importante dans ce processus mais c'est la Troisième République qui, dans le cadre d'un régime pluraliste et représentatif où l'alternance politique prenait sens, a ancré dans les esprits et les habitudes les comportements de la démocratie politique. Le témoignage le plus flagrant de l'entrée dans l'ère de la modernité politique est cependant, avant-guerre, l'émergence d'une nouvelle manière de faire de la politique. A cette date, le vote de direction a très largement cédé la place à un vote d'opinion. L'histoire de la politisation au 19ème siècle est l'histoire du changement de statut de l'électeur, depuis l'électeur soumis à la direction politique du début au citoyen autonome dans ses choix et objet de stratégies de conviction de la part des candidats.


  • Résumé

    Over the seventy years following the proclamation of universal suffrage in 1848, electors grew familiars with modern political practices. Under the Second Republic political guidance prevailed in towns as well as in the country. Electors, however, slowly became more autonomous. The Second Empire constituted an important stage in this process but it was under the Third Republic, within the context of a representative multi-party regime marked by the first instances of alternation in power, that the behaviour patterns of political democracy became rooted in people's mentalities. However the most patent sign of entry into the era of modern politics was the emergence before the First World War of a new attitude towards politics. At that time, the directed vote made room for the opinion vote. The history of politicization in the 19th century is the history of change in the elector's status, since the time when the elector depended on political guidance to the citizen autonomous in his choices and becoming the target of political campaigns organized by the candidates.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 859 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 743-801. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX2003/17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.