Etude de la temporalité dans "Jacques le fataliste"

par Dominique Verbeken

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Henri Portine.

Soutenue en 2003

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    "Jacques le fataliste" est trés souvent considéré comme une oeuvre difficile. Ceci serait lié à la difficulté de se représentter la structure temporelle du roman. Pour étudier cette structure, nous avons, dans le premier chapitre, commencé par nous pencher sur la représentation du temps linguistique puis nous avons proposé notre représentation. Dans le deuxième chapitre, nous avons étudié le présent grammatical qui est le temps sur lequel repose l'architecture du livre. Pour nous, le présent ne décrit pas toujours les événements mais indique également une procédure interprétative. Nous avons tenté, dans un troisième chapitre, d'appliquer notre système aux temps les plus utilisés par Diderot : le passé composé, le passé simple et l'imparfait. Aprés avoir rappelé les caractéristiques structurales de "Jacques le fataliste", nous avons, dans la quatrième chapitre, expliqué que le but de Diderot était de reproduire l'"illusion de la vie". Il nous fallait montrer alors que, dans cette structure, cohabitent le monde de la narration et celui de la communication. Dans le dernier chapitre qui propose une étude de certains extraits du roman de Diderot, nous détaillons notre système de représentation qui s'est construit peu à peu au fil des chapitres. Nous avons tâché de présenter, par quelques extraits représentatifs, la stratégie de Diderot qui consiste non seulement à multiplier les strates temporelles mais aussi à les fondre dans un seul et même ceuset ayant pour centre le narrateur premier de "Jacques le fataliste", le narrateur-éditeur.

  • Titre traduit

    Studies on "Jacques le Fataliste'"s temporality


  • Résumé

    "Jacques le fataliste" is usually considered as a hard-understandable work. This would be connected to a certain difficulty in drawing its temporal structure. In order to study this structure we have begun, in a first chapter, by looking into the representation of the linguistic time before suggesting ours. In the second chapter, we have studied the present, on which the whole structure of "Jacques le fataliste" is lying. The present doesn't always describe events, but points to an interpretation of events. In the third chapter, we have tried to apply our system to the tens Diderot is making use of : passé simple, imparfait and passé composé. After reminding of the characteristics of "Jacques le fataliste"'structure, in the fourth chapter, we have explained Diderot's intentions : reproduce the life. At that time, we had to show that, in this structure, narration and communication are cohabiting. At last, in the fifth chapter, we have detailed our representation system, built up chapter after chapter. By the study of some extracts "Jacques le fataliste", we have tried to offer Diderot's strategy, which consists not only in multiplying the levels of temporality, but also in reducing these several levels to one. The centre of this level would fit with the narrator's enunciation time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (384 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 358-380

Où se trouve cette thèse ?