La répétition dans la "Negra espalda del tiempo" de Javier Marias

par Amélie Florenchie

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Geneviève Champeau.

Soutenue en 2003

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    L'etude de la repetition dans negra espalda del tiempo de javier marias permet de degager les principes d'une poetique originale. Le repertoire des differentes modalites de repetition dans le texte constitue la premiere partie de notre travail : elles sont contextuelles, textuelles ou intertextuelles, si l'on veut bien admettre que l'intertextualite est une forme de repetition qui opere dans la litterature. Ce texte se caracterise egalement par un discours theorique portant sur la repetition : celle-ci est consideree comme sterile dans la mesure ou elle est envisagee comme retour de l'identique. En accord avec cette condamnation de la repetition, liee a une approche dichotomique kierkegaardienne, la deuxieme partie montre ses aspects negatifs a travers l'analyse de comportements nostalgiques face a la mort et a l'oubli, lies a une representation de l'individu fondee sur l'identite et stigmatises par le narrateur/auteur. La troisieme partie aborde au contraire la repetition comme avenement de la difference et tente de definir une poetique de la variation, a partir d'une quadruple approche : notre analyse porte sur l'enonciation, la narration, la thematisation: la recurrence est a l'origine d'une ecriture fictionnelle qui debouche sur l'affirmation d'une variation infinie de l'etre. La metaphore shakespearienne qui donne son titre au texte, et que l'on trouve egalement dans l'oeuvre de borges, designe en effet l'ensemble des choses que nous ne percevons pas. La repetition traduit cette immanence en fonctionnant selon un principe analectique qui definit donc la poetique de la negra espalda

  • Titre traduit

    The repetition in "Negra espalda del tiempo" of Javier Marías


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The analysis of repetition in negra espalda del tiempo by javier marias permits to bring out the principles of an original poetics. The repertory of the different forms of repetition in the text constitutes the first part of our work: they are contextual textual or intertextual, if we admitt that intertextuality is repetition inside litterature. This text is also characterized by a theoretic discourse about repetition: it is regarded as unproductive, because it is considered as the return of identity. According to that censure, linked to a dichotomic kierkegaardian approach of repetition, the second part shows its negative aspects through the analysis of nostalgic behaviours facing death anf forgetting, in relation with a representation of individuality based upon identity, and condemned by the narrator/author. On the contrary, the third part contemplates repetition as the advent of difference and tries to definy a poetics of variation from a quadruple approach: our analysis relates to enunciation, narration, topics. Recurrence opens on a fictionnal writing based upon the affirmation of the infinite variation of being. Indeed, the shakespearian metaphor title designates the ensemble of the things we do not perceive. The repetition traduces this immanence by definying an analectic writing that characterizes the negra espalda poetics

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (498 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 480-493

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.