La vallée de la Mpoko (Centreafrique) : du PK 26-route de Boali à la confluence avec l'Oubangui : marge metropolitaine, urbanisation à l'africaine et environnement

par Paul Mokoissé

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Serge Morin.

Soutenue en 2003

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Située à quelque 15 km de Bangui, la vallée de la Mpoko tend à devenir la zone d'extension urbaine privilégiée de Bangui, capitale de Centrafrique. La vallée de la Mpoko, principale périphérie de Bangui, s'étend sur 30 km du nord au sud et sur près de 30 km de l'est à l'ouest. Sa superficie est de 352 km2 ; celle du noyau urbain proprement dit ne fait que 6 km2 ; c'est dire l'hypertrophie de la périphérie par rapport à un centre. La périphérie représente donc l'éssentiel de la ville, et certainement aussi la véritable ville se démarquant d'un centre qui se vide et qui n'est qu'un kyste, condamné à être transformé par la cité semi-rurale, qui l'entoure car, en fait, le centre est maintenant dans la périphérie. La naissance de la ville commence par les cultures, l'habitat ne venant que plus tard. L'exode urbain permet ainsi le repeuplement des marges ou périphéries notamment celles du sud ouest à cause des conditions physiques favorables qu'elles offrent. . Le péri-urbain de Bangui représente l'essentiel de la ville et certainement aussi la véritable ville se démarquant d'un centre qui vit sous perfusion et continue à se vider mais qui se reproduit dans les périphéries. L'avenir se trouve inéluctablement dans celles-ci en l'occurrence la vallée de la Mpoko

  • Titre traduit

    The Mpoko's valley : from 26 miles road to Boali at the junction of Ubangui : outskirts metropolitan, African urbanization and environment


  • Résumé

    Located some 15 kilometers from Bangui, the capital of Central African Republic, the Mpoko's valley is becoming the area of preferred urban expansion near the capital city. The urban exodus which has resulted has seen dramatic growth in the peripheral suburbs, notably those in the southwest because of the favourable physical conditions. The birth of these new agglomerations starts with the planting of crops. Housing structures are built later. Although geographically near the existing urban center, the Mpoko's valley retains much of its rural aspect. One visible urban trait is the construction of houses using permanent materials. Because of the continuing urban exodus born of the economic crisis, we can now affirm that the true center of economic is to be found in the expanding outliving areas. It is the Mpoko's valley which is the principal suburb of Bangui. The underscores the rapid growth in the peripheral urban areas and the subsequent move away from the center. The peripheral urban areas of Bangui now comprise the essential regions of the city. It is in these areas where the growth is occurring. The Mpoko's valley is where the future will be found to take place

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 249 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 230-238

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.